DEP Production animale
(Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine)


 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 86,9%
Emploi en lien avec la formation : 85,2%
Taux de chômage : 0%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Restreintes – Acceptables

Emplois dans le secteur

Les études menant à l’obtention du DEP Production animale dirigent les diplômés vers des postes d’ouvriers agricoles. À la suite de cette formation de 1215 heures offerte dans plusieurs régions du Québec, les diplômés auront appris à s’occuper d’animaux d’élevage en leur offrant les soins appropriés tout en atteignant les objectifs de productivité de l’entreprise.

Sur le marché du travail, ils pourront aussi exécuter différents travaux d’entretien de bâtiment ou d’équipement ou encore effectuer des opérations relatives à la reproduction des animaux ou à la préparation du sol. Ce programme touche à plusieurs types de productions animales différentes (bovins, porcs, grands gibiers, etc.).

Professions visées 

  • Ouvriers/ouvrières agricoles (8431)

Qualités requises

En plus d’apprécier le contact avec les animaux, les personnes souhaitant suivre cette formation professionnelle devront être habiles de leurs mains et ne pas avoir peur du travail physique. Une bonne force et de l’endurance sont requises ainsi que de la polyvalence, de la débrouillardise et un grand sens de l’observation.

Critères d’admissibilité à la formation

Pour être admis au programme du DEP en production animale, les candidats doivent posséder un diplôme d’études secondaires ou un diplôme collégial ou universitaire.

Ils peuvent aussi se voir reconnaître des apprentissages équivalents ou encore respecter les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure leur âge, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

Dans la région de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, les diplômés de ce programme d’études semblent accéder au marché du travail avec une certaine facilité. C’est du moins ce que l’on peut conclure en analysant les données compilées par le ministère de l’Éducation dans sa plus récente Enquête Relance présentant la situation en emploi des personnes diplômées en 2013-2014.

Ainsi, les diplômés du DEP travaillant dans cette région à la suite de leurs études en production animale étaient alors actifs sur le marché du travail dans une proportion de 86,9 %.

Perspectives

Quant aux perspectives d’emploi, elles sont qualifiées de restreintes sur le plan régional par Emploi-Québec alors qu’elles seraient plus acceptables pour l’ensemble de la province.

Liste des établissements

Cette formation n’est pas proposée dans la région de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Abitibi-Témiscamingue – Commission scolaire du Lac-Témiscamingue – Centre Frère-Moffet F.P.
Bas-Saint-Laurent – Commission scolaire des Phares – CFP Mont-Joli-Mitis
Centre-du-Québec –  Commssion scolaire de la Riveraine – École d’agriculture de Nicolet
Centre-du-Québec – Commission scolaire des Chênes – C.F.P. Paul-Rousseau
Chaudière-Appalaches – Commission scolaire de la Côte-du-Sud – Centre de formation agricole St-Anselme
Estrie – Commission scolaire des Hauts-Cantons – C.F.P. de Coaticook (CRIFA)
Estrie – Commission scolaire des Hauts-Cantons – Maison familiale rurale du Granit
Estrie – Commission scolaire des Sommets – C.F.P. de l’Asbesterie
Estrie – Commission scolaire des Sommets – Centre d’excellence en formation industrielle (Windsor)
Laurentides – Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles – Centre de formation agricole de Mirabel
Montérégie – Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands – C.F.P. des Moissons
Montérégie – Commission scolaire de Saint-Hyacinthe – École professionnelle de Saint-Hyacinthe
Outaouais – Commission scolaire au Coeur-des-Vallées – C.F.P. Relais de la Lièvre-Seigneurie (Pavillon Seigneurie)
Saguenay – Lac-Saint-Jean – Commission scolaire du Lac-Saint-Jean – CFP Alma (Pavillon Bégin)

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles en Construction, production et manutention.