DEP Mécanique d’engins de chantier
(Capitale-Nationale)


< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 80%
Emploi en lien avec la formation : 91.8%
Taux de chômage : 0%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

Grâce à la réussite du cursus du DEP Mécanique d’engins de chantier, les diplômés auront l’occasion de faire carrière comme mécaniciens d’équipement de chantier, mécaniciens d’équipement lourd ou contremaîtres de mécaniciens. Leur travail consistera alors à entretenir et à réparer des engins de chantier (niveleuses, pelles hydrauliques, grues, excavatrices, rétrocaveuses, etc.).

Ils travailleront principalement pour des concessionnaires de machineries lourdes, différentes compagnies (construction, mines, routes, etc.), des ateliers de services ou des organisations publiques.

Professions visées

  • Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses en mécanique (7301)
  • Mécaniciens/mécaniciennes d’équipement lourd (7312

Qualités requises

Une bonne gestion du stress, la capacité à faire face aux imprévus et une bonne santé sont des prérequis pour œuvrer dans le domaine. Par ailleurs, ces travailleurs devront posséder un esprit d’analyse développé, de la débrouillardise, de l’autonomie et de l’initiative. Ils devront aussi être polyvalents et maintenir à jour leurs connaissances des technologies.

Critères d’admissibilité à la formation

L’admission au DEP nécessite que le candidat soit titulaire d’un diplôme d’études secondaires ou d’un diplôme collégial ou universitaire. Il peut aussi se voir reconnaître des apprentissages équivalents ou encore respecter les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure son âge, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

Les dernières données disponibles relatives aux diplômés de la Capitale-Nationale de ce programme indiquent un taux d’emploi de 80 % en 2015. L’Enquête Relance du ministère de l’Éducation démontre aussi que tous les autres diplômés de la région avaient poursuivi leurs études; le taux de chômage étant inexistant.

Le métier de mécanicien d’équipement lourd est parmi les professions les plus « en demande » dans la région selon Emploi-Québec et les perspectives sont favorables jusqu’en 2019 pour cette profession et celle de contremaître en mécanique.

Perspectives

Puisque la très grande majorité des engins de chantier sont commandés par des ordinateurs, les diplômés possédant des connaissances et des habiletés relatives aux nouvelles technologies auront de meilleures possibilités d’avancement professionnel.

Le domaine de la mécanique d’engins de chantier fait face à un roulement élevé de main-d’œuvre, ce qui augmente les occasions d’emploi.