DEP Mécanique
de véhicules lourds routiers
(Mauricie)


< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 89.3%
Emploi en lien avec la formation : 87.8%
Taux de chômage : 5.7%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables – Favorables

Emplois dans le secteur

Après avoir terminé leur programme d’études du DEP Mécanique de véhicules lourds routiers, les diplômés pourront exercer des emplois de mécaniciens de véhicules lourds routiers, de mécaniciens d’autobus et de camions, de mécaniciens d’équipement lourd ou de contremaîtres de mécaniciens. Cette formation leur apprendra, entre autres, à réparer et à entretenir différents types de véhicules lourds en réalisant des travaux de mécanique préventive et corrective de systèmes et composantes.

Professions visées 

  • Mécaniciens/mécaniciennes et réparateurs/réparatrices de véhicules automobiles, de camions et d’autobus (7321)
  • Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses en mécanique (7301)
  • Mécaniciens/mécaniciennes d’équipement lourd (7312)

Qualités requises

Pour suivre cette formation avec succès, on demandera d’abord aux candidats de posséder une bonne dextérité manuelle, de la précision et de la minutie. L’honnêteté, la capacité d’analyse ainsi que le sens des responsabilités représentent d’autres qualités recherchées chez ces futurs travailleurs.

Critères d’admissibilité à la formation

Les personnes souhaitant suivre cette formation doivent détenir un diplôme d’études secondaires ou un diplôme collégial ou universitaire. Elles peuvent également se voir reconnaître des apprentissages équivalents ou encore respecter les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure leur âge, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

Avec un impressionnant taux d’emploi de 89,3 % en 2015, les diplômés en mécanique de véhicules lourds routiers de la Mauricie accèdent avec aisance au marché du travail selon les données de la plus récente Enquête Relance du ministère de l’Éducation.

Par ailleurs, les besoins de main-d’œuvre qualifiée sont élevés pour les mécaniciens d’équipement lourd. De fait, Emploi-Québec estime que ce métier est actuellement « en demande » dans la région. La situation est la même dans les ateliers de réparation pour des postes de mécaniciens de camions.

Perspectives

Les employeurs potentiels des diplômés recherchent surtout des candidats ayant des compétences en électronique ainsi qu’en lecture et en application de schémas. L’obtention d’un diplôme de l’ASP en mécanique de moteurs diesels et de contrôles électroniques constitue un atout non négligeable.

En ce qui a trait aux perspectives d’emploi régionales, elles sont favorables pour les contremaîtres de mécaniciens et elles sont qualifiées d’acceptables par Emploi-Québec pour les mécaniciens d’équipement lourd et les mécaniciens de camions et d’autobus.