DEP Mécanique de véhicules lourds routiers (Laurentides)


< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 100%
Emploi en lien avec la formation : 80.1%
Taux de chômage : 0%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

La réussite des études du DEP Mécanique de véhicules lourds routiers mène les diplômés vers une possibilité de carrière à titre de mécaniciens de véhicules lourds routiers, de mécaniciens d’autobus et de camions, de mécaniciens d’équipement lourd ou de contremaîtres de mécaniciens. Au terme de cette formation professionnelle de 1800 heures, ils auront notamment appris à réparer et à entretenir divers types de véhicules lourds ainsi qu’à réaliser des travaux de mécanique préventive et corrective de systèmes et de composantes.

Professions visées 

  • Mécaniciens/mécaniciennes et réparateurs/réparatrices de véhicules automobiles, de camions et d’autobus (7321)
  • Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses en mécanique (7301)
  • Mécaniciens/mécaniciennes d’équipement lourd (7312)

Qualités requises

Une bonne dextérité manuelle, de la minutie et de la précision sont des qualités recherchées chez les futurs travailleurs de ce secteur. On leur demandera aussi d’être honnêtes, de faire preuve d’une bonne capacité d’analyse et de mettre à profit leur grand sens des responsabilités.

Critères d’admissibilité à la formation

Afin d’accéder au DEP en mécanique de véhicules lourds routiers, il faut détenir un diplôme d’études secondaires ou un diplôme collégial ou universitaire. Il est également possible d’y avoir accès en se voyant reconnaître des apprentissages équivalents ou encore en respectant les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure l’âge des candidats, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

Il est presque garanti que les diplômés de la région des Laurentides de ce programme obtiendront un emploi à la suite de leurs études. C’est du moins ce que l’on peut conclure de l’analyse des données compilées dans la plus récente Enquête Relance. Leur taux d’emploi parfait de 100 % est pour le moins évocateur. Mieux encore : tous les emplois obtenus par les finissants du DEP sont des postes à temps plein.

Perspectives

La tendance devrait rester avantageuse pour les diplômés de la région alors qu’Emploi-Québec estime que les métiers de mécaniciens d’équipement lourd et de mécaniciens d’autobus et de camions font partie des professions les plus « en demande » dans les Laurentides. Des perspectives d’emploi favorables sont prévues pour tous les métiers liés à cette formation. Quant aux besoins de main-d’œuvre, ils sont surtout observés dans les secteurs du transport lourd routier, du commerce et de la construction.