DEP Mécanique automobile (Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine)


 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 92,9%
Emploi en lien avec la formation : 87,4%
Taux de chômage : 0%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables – Favorables

Emplois dans le secteur

Après avoir réussi le DEP Mécanique automobile, les diplômés pourront faire carrière comme mécanicien de véhicules automobiles ou comme contremaître en mécanique.

Cette formation de 1800 heures leur apprendra les techniques et les connaissances nécessaires à la réalisation de travaux de réparation mécanique qui incluent, entre autres, des essais de fonctionnement et l’installation d’accessoires ou d’équipements sur les automobiles.

Professions visées 

  • Mécaniciens/mécaniciennes et réparateurs/réparatrices de véhicules automobiles, de camions et d’autobus (7321)
  • Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses en mécanique (7301)

Qualités requises

Les personnes souhaitant suivre cette formation devront être en bonne condition physique et endurantes au bruit, aux mauvaises odeurs ainsi qu’à la poussière. Une grande dextérité manuelle et un bon esprit d’analyse sont d’autres qualités habituellement recherchées chez les futurs travailleurs. Par ailleurs, ces derniers devront maintenir à jour leurs connaissances des avancées technologiques de leur secteur d’activité.

Critères d’admissibilité à la formation

Les candidats doivent posséder un diplôme d’études secondaires ou un diplôme collégial ou universitaire afin d’accéder à la formation.

Ils peuvent aussi se voir reconnaître des apprentissages équivalents ou encore respecter les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure leur âge, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

En Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, les diplômés de ce DEP sont actifs sur le marché du travail dans une proportion de 92,9 %. Ces données sont tirées de l’Enquête Relance 2015 réalisée par le ministère de l’Éducation à propos de la situation en emploi des personnes diplômées en 2013-2014.

Les diplômés auraient intérêt à regarder du côté des concessionnaires automobiles et des ateliers de réparation de véhicules lors de leur recherche d’emploi.

Perspectives

Quant aux possibilités professionnelles, Emploi-Québec estime que le métier de mécanicien de véhicules automobiles fait partie des professions les plus « en demande » présentement dans la région.

Les perspectives d’emploi sont acceptables pour ce métier sur la scène régionale ainsi que pour l’ensemble de la province. Ces mêmes perspectives sont d’autant plus favorables pour le métier de contremaître en mécanique.