DEP Installation et fabrication
de produits verriers
(Laval)


< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 86.6%
Emploi en lien avec la formation : 86.2%
Taux de chômage : 4%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables

Emplois dans le secteur

Grâce à l’obtention du DEP Installation et fabrication de produits verriers, les diplômés pourront avoir accès à des postes de vitriers ou d’installateurs de fenêtres. Cette formation de 1350 heures leur apprendra notamment à interpréter des plans, à souder, à assembler ou à fabriquer des fenêtres. En emploi, les diplômés seront en mesure de poser, de remplacer, de couper et d’ajuster différents types de vitres sur des bâtiments, des structures ou des meubles.

Professions visées 

  • Vitriers/vitrières (7292)
  • Personnel d’installation, d’entretien et de réparation d’équipement résidentiel et commercial (7441)

Qualités requises

Afin de suivre avec succès cette formation, les futurs travailleurs doivent d’abord être en bonne forme physique et posséder une excellente dextérité manuelle. Ils devront aussi être en mesure d’exécuter certains travaux dans les hauteurs et de travailler en équipe. Par ailleurs, des compétences en mathématiques (calcul, mesures, géométrie, etc.) sont requises.

Critères d’admissibilité à la formation

Un diplôme d’études secondaires est exigé afin d’accéder au DEP en installation et fabrication de produits verriers. Il est aussi possible d’y accéder avec un diplôme collégial ou universitaire, en se voyant reconnaître des apprentissages équivalents ou en respectant les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure l’âge des candidats, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

Il y aurait environ 100 vitriers et 350 installateurs actifs sur le marché du travail dans la région de Laval. En consultant les données les plus récentes compilées par le ministère de l’Éducation et présentées dans l’Enquête Relance 2015, on remarque que 86,6 % des diplômés de ce DEP occupaient un emploi dans la région à la suite de leurs études. De ce nombre, 91,8 % travaillaient à temps plein.

Perspectives

Selon Emploi-Québec, les perspectives d’emploi sont acceptables pour les vitriers dans presque toutes les régions de la province. Quant à la demande de main-d’œuvre, elle est qualifiée de modérée jusqu’en 2019. Pour ce qui est des métiers liés à l’installation ou à l’entretien de l’équipement résidentiel et commercial (dont les fenêtres), ils font partie des professions les plus « en demande » actuellement dans l’ensemble du Québec.