DEP
Conduite d’engins de chantier nordique


 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 83.4%
Emploi à temps plein : Non publié
Emploi à temps plein en lien avec la formation : 80.2%
Taux de chômage : 0%
Salaire horaire médian : 26$
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables

Emplois dans le secteur

Grâce à l’obtention du DEP Conduite d’engins de chantier nordique, les diplômés pourront faire carrière dans le secteur des mines et des travaux de chantier à titre de conducteurs ou d’opérateurs d’équipement lourd.

Cette formation de 900 heures leur apprendra à conduire divers types d’engins de chantier nordique, à l’exception des grues. Ils pourront ainsi effectuer des tâches relatives à la construction et à l’entretien de bâtiments et d’infrastructures comme des routes ou des ponts. Leur travail devra s’effectuer en respectant les normes de construction et d’entretien ainsi que celles liées au respect de l’environnement.

Professions visées 

  • Conducteurs/conductrices d’équipement lourd (sauf les grues) (7521)

Profil recherché

Bien que la majeure partie de leurs responsabilités s’effectuent en position assise durant de longues périodes, les qualités physiques sont importantes pour les conducteurs et les opérateurs d’équipement lourd.

Ces derniers doivent effectivement être en santé et endurants. Ils devront régulièrement procéder à des interventions ou effectuer des ajustements à l’extérieur de leur véhicule, ce qui leur demandera d’être capables de soulever des charges parfois lourdes.

Ainsi, les employeurs favoriseront des candidats possédant de la force physique et une excellente dextérité manuelle leur permettant de réaliser différentes manipulations, commandes et manœuvres avec précision. Par ailleurs, les candidats ont tout intérêt à posséder une bonne vision ainsi qu’une bonne perception spatiale pour exercer ce métier.

Perspectives

Emploi-Québec estime que les perspectives d’emploi des diplômés de ce programme d’études sont acceptables dans l’ensemble de la province. La région de l’Abitibi-Témiscamingue, où l’activité du secteur minier est plus importante, les perspectives professionnelles sont même favorables. Cependant, elles sont plus restreintes dans l’Est-du-Québec.

Les dernières données compilées par le ministère de l’Éducation dans son Enquête Relance indiquent que 83,4 % des diplômés du DEP de conduite d’engins de chantier nordique étaient sur le marché du travail. Quant à leur taux de chômage, il se situait alors à 0 %.

Dans le secteur de la voirie forestière, les opérateurs peuvent participer au Programme d’apprentissage en milieu de travail.