DEP Conduite de machines
de traitement du minerai
(Nord-du-Québec)


< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 92.9%
Emploi en lien avec la formation : 82.9%
Taux de chômage : 7.1%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

Les études menant à l’obtention du DEP Conduite de machines de traitement du minerai dirigent les diplômés vers une carrière d’opérateur de machines dans le traitement des métaux et des minerais.

Cette formation de 900 heures, qui comporte un stage d’une centaine d’heures, apprendra notamment aux futurs travailleurs à effectuer de l’entretien préventif et à réaliser des opérations de fonctionnement de différentes machines et de divers appareils du secteur minier.

Professions visées 

  • Opérateurs/opératrices de machines dans le traitement des métaux et des minerais (9411)

Qualités requises

Les personnes souhaitant suivre cette formation professionnelle devront à la fois démontrer de l’autonomie et avoir la capacité de travailler en équipe. Le sens de l’observation, la concentration, la patience et la minutie sont d’autres qualités généralement recherchées.

Critères d’admissibilité à la formation

Un diplôme d’études secondaires (ou son équivalent) est minimalement requis pour être admis à cette formation professionnelle. D’autres combinaisons pouvant inclure l’âge des candidats, les apprentissages équivalents, les préalables, la réussite de tests ou l’autorisation du ministère de l’Éducation sont également possibles.

Particularités régionales

Dans le Nord-du-Québec, les diplômés de ce programme d’études professionnelles pourront accéder assez facilement au marché du travail. C’est ce que l’on peut conclure en analysant les données les plus récentes dévoilées par le ministère de l’Éducation dans son Enquête Relance 2015.

De fait, les diplômés régionaux du DEP en conduite de machines de traitement du minerai présentent un taux d’emploi frôlant la perfection à 92,9 %. L’enquête estime aussi à 7,1 % le taux de chômage de ces futurs travailleurs.

Perspectives

Quant aux perspectives d’emploi des futurs travailleurs, elles sont favorables à l’échelle régionale selon Emploi-Québec. Par ailleurs, la demande de main-d’œuvre devrait rester modérée d’ici 2019 et la tendance est la même pour le taux de chômage qui restera assez faible.

De nombreux départs à la retraite sont prévus au cours des prochaines années pour ce secteur d’activité, ce qui laissera place à des opportunités d’emploi pour les diplômés du DEP; les employeurs étant toujours à la recherche de personnel formé et compétent.