DEP Assistance à la personne
en établissement de santé
(Capitale-Nationale)


< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 80.2%
Emploi en lien avec la formation : 96.2%
Taux de chômage : 1.2%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

La réussite des études du DEP Assistance à la personne en établissement de santé permet aux  diplômés d’accéder à des emplois de préposés aux bénéficiaires, d’aides-infirmiers ou d’aides-soignants.

Cette formation professionnelle leur apprendra, entre autres, à soutenir le travail des professionnels de la santé (aide aux patients, entretien, etc.) dans des centres hospitaliers ou des résidences pour aînés.

Professions visées

  • Aides-infirmiers/aides-infirmières, aides-soignants/aides-soignantes et préposés/préposées aux bénéficiaires (3413)

Qualités requises

Les candidats devront démontrer qu’ils possèdent les qualités communicationnelles et relationnelles suivantes pour suivre cette formation avec succès : respect, empathie, discrétion et sens de l’écoute. Une fois sur le marché du travail, ils devront être en mesure de bien gérer leur stress, de suivre des directives avec efficacité et de faire preuve d’initiative.

Critères d’admissibilité à la formation

Les personnes souhaitant suivre cette formation devront posséder un diplôme d’études secondaires ou son équivalent.

D’autres combinaisons pouvant inclure des études collégiales ou universitaires, l’âge des candidats, les apprentissages équivalents, les préalables, la réussite de tests ou l’autorisation du ministère de l’Éducation sont aussi possibles.

Particularités régionales

Dans la région de la Capitale-Nationale, comme c’est le cas dans plusieurs régions de la province, le métier de préposé aux bénéficiaires fait partie des professions les plus « en demande » actuellement, selon Emploi-Québec. L’attraction de la ville de Québec créerait des difficultés de recrutement dans certaines municipalités régionales.

Les diplômés régionaux de ce DEP ont donc d’excellentes chances de décrocher un emploi à la suite de leurs études. En 2015, plus de 8 finissants sur 10 de la région exerçaient un métier lié à leur formation, selon la plus récente Enquête Relance du ministère de l’Éducation. La grande majorité des diplômés sans emploi, soit 13,4 %, poursuivait ses études.

Perspectives

Avec des perspectives d’emploi favorables dans la région de la Capitale-Nationale, les diplômés auront plus de chances d’obtenir un poste de préposé aux bénéficiaires au sein de centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), d’hôpitaux ou de résidences privées.

Le vieillissement de la population, l’augmentation des besoins en soins de santé, les remplacements et les départs à la retraite favorisent les occasions d’accès au marché du travail.