DEC Technologie de radiodiagnostic
(Capitale-Nationale)


 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 90%
Emploi en lien avec la formation : 89.2%
Taux de chômage : 0%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

La réussite des études du DEC Technologie de radiodiagnostic est la première étape à franchir pour les diplômés afin d’exercer le métier de technologue en radiologie diagnostique ou en échographie. Cette formation leur apprendra notamment à utiliser différents appareils de radiographie et d’imagerie médicale afin de produire des images de structures anatomiques en respectant le contenu des ordonnances médicales.

Par la suite, ils devront réussir l’examen d’admission de l’Ordre des technologues en imagerie médicale, en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale du Québec afin d’accéder au marché du travail.

Professions visées

  • Technologues en radiation médicale (3215)
  • Technologues en échographie (3216)

Qualités requises

Les personnes souhaitant suivre cette formation devront être capables de transmettre des informations de façon claire et précise grâce à leurs grandes habiletés communicationnelles (écoute, respect, empathie, etc.). On leur demandera également de posséder un bon esprit d’analyse et de synthèse et d’être en mesure de s’adapter aux situations d’urgence. Une bonne gestion du stress et de la vigilance sont donc de mise.

Critères d’admissibilité à la formation

Pour avoir accès à la formation collégiale en technologie de radiodiagnostic, il suffit de satisfaire aux conditions générales d’admission du Règlement sur le régime d’études collégiales et de réussir les cours de mathématiques et de science et technologie de l’environnement de la 4e secondaire.

Particularités régionales

L’Enquête Relance 2016 du ministère de l’Éducation à propos de la situation des personnes titulaires d’un diplôme d’études collégiales indique que 93,3 % des diplômés de la Capitale-Nationale de ce programme d’études étaient actifs sur le marché du travail à la suite de l’obtention de leur diplôme. Le reste des finissants, soit 6,7 %, poursuivaient leurs études.

Perspectives

De son côté, Emploi-Québec évalue que les perspectives d’emploi sont favorables pour les technologues en radiation médicale dans la région ainsi que dans l’ensemble de la province. La demande de main-d’œuvre devrait se maintenir au cours des prochaines années en raison du vieillissement de la population et de l’accroissement des besoins en soins de santé.