Comment-voyager-plus-avec-un-emploi-à-temps-plein

Comment voyager plus avec un
emploi à temps plein

Traditionnellement, les Québécois ont en moyenne 15,8 journées de vacances par année, leur permettant, entre autres, de voyager. Cela est très peu en comparaison à nos cousins français qui eux, ont en moyenne 31,7 jours de congé payés par leur employeur. (Cliquez ici pour voir quel est le pays avec le moins de vacances au monde!).

Pour les grands amoureux de voyages, 2 semaines de vacances par année est loin d’être suffisant pour assouvir leur passion. Il est facile de prendre quelques jours de vacances pour aller dans un tout inclus dans les caraïbes. Mais lorsqu’il est question d’un voyage d’exploration, un minimum de 3 semaines est nécessaire pour un seul périple! Par exemple, si vous souhaitez explorer une région lointaine comme les montagnes de l’Himachal Pradesh, en Inde, ou bien faire une retraite spirituelle dans l’un des monastères bouddhistes de Punakha, au Bhoutan, vous devez compter au minimum 40 heures de déplacements à partir de Montréal pour l’aller, mais aussi pour le retour! Cela fait déjà 4 jours complets passés, sans même avoir commencé l’exploration de la région! Il est donc inconcevable de partir moins de 3 semaines.

Alors si vous avez l’esprit voyageur, comment devriez-vous vous y prendre pour voyager en mode aventure avec seulement 2 semaines de vacances par année?

Voici quelques conseils que vous pourriez mettre en application afin d’augmenter considérablement votre banque de vacances.

Faire des heures supplémentaires

Si vous avez la possibilité de faire des heures supplémentaires à votre travail, cela constitue pour vous la meilleure option pour augmenter votre banque de vacances. Imaginez qu’à toutes les semaines au cours d’une année, vous effectuez 1 heure de plus de travail, par exemple chaque lundi. Ainsi, à la fin de l’année, vous aurez récolté plus de 48h de vacances supplémentaires, ce qui vous donnerait plus d’une semaine de congés en plus. Si vous avez la possibilité de faire 2 heures supplémentaires par semaine, cela vous fait plus de 2 semaines de vacances additionnelles! Les heures supplémentaires travaillées passeront très vite et vous garantiront un voyage inoubliable.

Comment-voyager-plus-avec-un-emploi-à-temps-plein

Travailler pendant vos vacances

Voici l’idée : Vous prenez des vacances longues, disons de 4 à 6 semaines, mais vous travaillez à distance une semaine sur deux pendant votre voyage. Ainsi, les semaines 1, 3 et 5, vous explorez les pays visités et en profitez pour effectuer vos déplacements entre vos différents lieux de visite. Les semaines 2, 4 et 6, vous travaillez pour votre organisation.

Cette méthode comporte de nombreux avantages et est surtout conçue pour les voyageurs qui souhaitent seulement « être ailleurs ». Parmi les avantages, on peut mentionner ceux-ci :

  • Vous serez à l’extérieur du pays pour 6 semaines mais ne prendrez en réalité que 3 semaines de vacances.
  • Voyager et explorer de nouveaux endroits sans s’arrêter peut être très exigeant sur le physique et le mental. Le fait d’entrecouper vos semaines de vacances avec une semaine de travail fera en sorte que votre voyage sera beaucoup plus agréable.
  • Puisque vous serez obligé d’avoir une routine de travail, vous prendrez le temps de visiter et de profiter des pays comme si vous y habitiez. Cela changera totalement votre vision du voyage et vous forcera à sortir des zones touristiques.
  • Le fait d’être « absent du bureau » seulement 1 semaine à la fois vous permettra de rester relativement à jour dans votre travail, vous évitant ainsi de retarder l’évolution des projets et le travail de vos collègues.

Bien sûr, pour pouvoir travailler à distance, vous devez occuper un emploi où le télétravail est accepté et possible. Si vous êtes mécanicien, travailleur de la construction ou électricien, il sera évidemment impossible d’utiliser cette technique. Par contre, si votre travail s’effectue principalement sur un ordinateur et que vous avez accès aux serveurs à distance, vous pourrez partir ainsi sans aucun problème! La majorité des entreprises possèdent des systèmes permettant aux employés de se connecter à distance aux serveurs de l’entreprise, vous permettant ainsi d’effectuer votre travail comme si vous étiez au bureau!

Il ne faut pas vous inquiéter pour la connexion internet. Les réseaux Wifi sont assez développés dans la plupart des pays.  Dans le cas exceptionnel où vous n’auriez pas accès à du Wifi, vous pourriez simplement acheter un carte SIM pour votre cellulaire avec des données internet et connecter votre ordinateur grâce au mode de partage de connexion de votre téléphone intelligent. Vous aurez ainsi accès à internet presque partout. Le prix de la carte SIM peut varier selon le volume de données accessibles et le pays dans lequel vous vous la procurez!

Il faut évidemment que votre supérieur soit d’accord et vous donne son autorisation pour pouvoir utiliser cette méthode et ainsi obtenir plus de vacances!

Prendre une année sabbatique

Prendre une année sabbatique est une autre option envisageable pour les gens souhaitant effectuer un voyage à très long terme. L’année sabbatique permet une liberté absolue ; pas de travail, aucun plan à long terme, que du voyage et de l’exploration pure et simple. Beaucoup décident de prendre une année sabbatique vers la fin de leur trentaine ou en début de la quarantaine, réalisant qu’ils ont finalement besoin de grandes vacances.

Prendre une année sabbatique pour vivre son rêve est une excellente idée, mais cela implique une importante organisation. Plusieurs entreprises offrent à leurs employés détenant plus d’ancienneté la possibilité de prendre une année sabbatique avec la garantie de reprendre leur poste à leur retour. Dans la majorité des cas, les gens optant pour cette option n’ont pas la garantie de retrouver leur poste à leur retour et peuvent même perdre complètement leur ancienneté.

Voici les éléments à considérer pour pouvoir prendre une année sabbatique dans le but de voyager :
  • Vous devrez économiser beaucoup d’argent car vous n’aurez probablement aucune source de revenus. Comptez au minimum 20 000 $ pour un voyage d’un an autour du monde et être « confortable» financièrement.
  • Vous devrez vous départir de certains biens. Si vous louez actuellement un appartement, vous devrez soit mettre un terme à votre bail et entreposer vos biens dans un entrepôt, ou bien sous-louer votre appartement à quelqu’un d’autre. Si vous habitez dans une maison ou un condo que vous avez acheté, il est fortement conseillé de le louer afin de pouvoir continuer à payer l’hypothèque. Vous pouvez également prendre la décision de vendre votre bien immobilier.
  • Vous aurez besoin de quelqu’un qui s’occupe de récupérer votre courrier au Québec, que ce soit un ami ou un membre de la famille et qui puisse vous contacter et vous envoyer des informations au besoin.
  • Lorsque vous reviendrez, vous aurez besoin d’au minimum 2 semaines d’acclimatation avant de retourner travailler pour minimiser la dépression post-voyage. Vous l’aurez sans doute deviné, voyager autour du monde pendant 1 an pour finalement revenir à la routine « métro, boulot, dodo », ça donne tout un choc sur le moral.
  • Vous devrez être certain de pouvoir compter sur l’aide de vos proches durant votre retour car vous n’aurez possiblement plus de logis où dormir pendant un certain temps.

Comment-voyager-plus-avec-un-emploi-à-temps-plein

Devenir un nomade numérique

Devenir un nomade numérique est la solution idéale pour ceux qui aiment voyager et qui ressentent le besoin d’être ailleurs. Cette option est faite pour ceux qui souhaitent vivre dans leurs valises pour une très longue période et qui tentent à tout prix de ne pas tomber dans le piège de la routine, tout en étant constamment en déplacements.

Cliquez ici pour consulter notre article plus complet au sujet des nomades numériques

En résumé, un nomade numérique est un voyageur à temps plein qui travaillent numériquement à distance, indépendant d’une location fixe, soit pour lui-même en tant que pigiste ou bien en tant que salarié pour une entreprise. Ce type de mode de vie devient de plus en plus populaire au sein des milléniaux et de plus en plus d’employeurs permettent aujourd’hui à leurs employés de travailler ainsi. Le phénomène a commencé à devenir très populaire vers 2010 et en est aujourd’hui à son apogée. Grâce à l’accessibilité d’internet partout à travers le monde, les nomades numériques peuvent aujourd’hui parcourir la planète tout en travaillant pour couvrir leurs dépenses.

Voici les éléments à considérer si vous souhaitez devenir un nomade numérique :
  • Pour devenir un nomade numérique, vous avez 2 options : soit vous persuadez votre employeur de vous laisser travailler à distance à partir de n’importe où dans le monde ou bien vous trouvez un emploi qui se fait principalement en télétravail.
  • À moins de partir en couple, ce mode de vie est particulièrement adapté pour les personnes plutôt solitaires. Vous serez souvent seul. Le fait de changer de pays très souvent rend parfois les nouvelles amitiés ou rencontres assez difficiles.
  • Vous devrez possiblement vous adapter au fuseau horaire de votre employeur. Si vous travaillez pour une entreprise basée au Canada et que vous vous trouvez actuellement au Japon, vous devrez sans doute  assister à des réunions à distance à 23 h, par exemple.
  • Évidemment, ce genre de vie n’est pas totalement adapté pour les gens ayant une famille et des enfants. Il demeure toutefois parfaitement possible d’être un nomade numérique et partir sur la route en famille. Cela demande cependant beaucoup d’organisation.
  • Vous serez totalement libre de vos mouvements. Vous êtes en Turquie et vous avez la soudaine envie d’aller au Népal? Vous achetez votre billet d’avion et vous partez sur–le-champ, aussi simple que ça!
  • Vous ne serez plus un touriste, mais plutôt un voyageur. Plutôt que de vous rendre dans les endroits « à voir absolument » dans un pays, vous préférerez découvrir les plus beaux recoins cachés de celui-ci. Le touriste va à des endroits pour voir des choses alors que le voyageur voit des choses car il se rend à des endroits.
  • Il existe une très grande liste de professions qui permettent de travailler à distance. On peut mentionner, entre autres, les programmeurs/développeurs, les comptables, les professeurs de langues, les réviseurs/rédacteurs/traducteurs, les représentants au service à la clientèle, les designers, etc.
Prendre des vacances à vos frais

Lorsqu’on a mentionné, en début d’article, que les Québécois ont en moyenne 15,8 journées de vacances par année, il faut nuancer en précisant qu’il s’agit de vacances payées. Il est donc tout à fait possible pour un employé, en obtenant l’accord de son supérieur, de prendre des vacances additionnelles non-payées. Si vous êtes assez à l’aise financièrement pour vous priver d’une semaine ou deux de salaire, profitez-en pour allonger votre voyage!

Quelle que soit la méthode utilisée, il y a toujours moyen, si on y met du sien, d’obtenir assez de vacances pour pouvoir réaliser les voyages de vos rêves. La vie est trop courte et le monde est beaucoup trop grand pour ne pas en profiter lorsque l’envie vous habite. Si votre emploi actuel vous restreint au point de vous empêcher de voyager, n’hésitez pas à changer d’emploi pour y retrouver un peu de liberté!

Prêt à postuler? Inscrivez-vous en cliquant ici et consultez toutes les offres d’emploi disponibles sur Jobboom.

Francis Roussin

Francis Roussin est un spécialiste en marketing web et digital nomad. Ayant découvert l’univers des ressources humaines lors de ses études universitaires, il s’intéresse particulièrement à tout ce qui touche au travail à distance, au droit du travail et à la rétention des employés. Après avoir complété un certificat en administration, Francis s’est spécialisé dans le domaine du commerce électronique.

Répondre