Baccalauréat
Économie rurale et agricole (agroéconomie)


En emploi : 88.9%
Emploi en lien avec la formation : 86.7%
Taux de chômage : 5.9%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables – Favorables

Emplois dans le secteur

La réussite des études du baccalauréat en économie rurale et agricole (agroéconomie) mènera les diplômés vers une multitude de possibilités de carrière dans le domaine agroalimentaire. De fait, ce programme universitaire les outillera afin qu’ils puissent obtenir des postes d’agroéconomistes, d’agents de développement régional ou international, de conseillers en gestion et en financement agricoles ou de gestionnaires d’une entreprise agricole.

En plus d’enseigner aux étudiants des notions d’économie et d’agronomie, ce programme universitaire développera leurs compétences dans des champs d’activité comme la mise en marché, la gestion des entreprises, la commercialisation de produits et les politiques agricoles. En bref, les diplômés auront tous les outils afin d’entreprendre une carrière dans l’un ou l’autre des maillons de la chaîne agroalimentaire.

Professions visées 

  • Agroéconomistes
  • Agents de développement régional ou international
  • Conseillers en gestion et en financement agricoles
  • Gestionnaires d’une entreprise agricole.

Profil recherché

Les personnes souhaitant suivre cette formation doivent démontrer un intérêt marqué pour l’agronomie et pour toute l’industrie agroalimentaire. Elles ont tout intérêt à posséder des aptitudes pour les mathématiques, les calculs, l’analyse et la résolution de problèmes.

La polyvalence et la capacité d’adaptation représentent d’autres critères à posséder leur permettant de proposer des solutions concrètes et efficaces afin de maximiser, par exemple, une chaîne de production agroalimentaire.

Sur le marché du travail, les futurs travailleurs auront à vulgariser et à synthétiser l’information économique à transmettre à divers intervenants. D’excellentes habiletés communicationnelles sont donc requises.

Perspectives

Outre les entreprises agricoles et agroalimentaires, les diplômés de ce baccalauréat pourront notamment œuvrer dans des organismes gouvernementaux, des associations de producteurs agricoles, des grossistes ou des détaillants en alimentation ou encore des entreprises de services-conseils ou des institutions financières. Les diplômés ont ainsi d’excellentes possibilités professionnelles. De fait, les plus récentes données de l’Enquête Relance du ministère de l’Éducation font état d’un taux d’emploi de 88,9 % pour les finissants de 2013 de ce programme d’études.

S’ils ne souhaitent pas intégrer le marché de l’emploi immédiatement après l’obtention de leur diplôme, les finissants pourront toujours poursuivre leurs études à un niveau supérieur en agroéconomie ou en développement rural.

Pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles en Génie, biopharmaceutique, sciences et techniques scientifiques, cliquez ici.