ASP Gestion d’une entreprise
de la construction
(Capitale-Nationale)


 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 87.6%
Emploi en lien avec la formation : 76.7%
Taux de chômage : 8.4%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables – Favorables

Emplois dans le secteur

Les diplômés de l’ASP Gestion d’une entreprise de la construction pourront accéder à des postes d’entrepreneurs ou de contremaîtres en construction dans différents champs d’activité (charpenterie, tuyauterie, réparation, installation, etc.) ou encore de directeurs de la construction ou des gestionnaires et rénovateurs en construction domiciliaire.

Professions visées 

  • Directeurs/directrices de la construction (0711)
  • Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses en charpenterie (7204)
  • Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses en électricité et en télécommunications (7202)
  • Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses des équipes d’opérateurs d’équipement lourd (7302)
  • Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses des machinistes et du personnel des métiers du formage, du profilage et du montage des métaux et personnel assimilé (7201)
  • Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses des autres métiers de la construction et des services de réparation et d’installation (7205)
  • Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses en tuyauterie (7203)
  • Gestionnaires et rénovateurs/rénovatrices en construction domiciliaire (0712)

Qualités requises

La gestion d’une entreprise dans le domaine de la construction requiert un fort leadership ainsi que de bonnes aptitudes en gestion de personnel, de projets et de matériaux. Ainsi, la polyvalence est une autre qualité essentielle recherchée.

Critères d’admissibilité à la formation

Cette attestation de spécialisation professionnelle ne nécessite aucune condition d’admission. De l’expérience préalable dans le domaine de la construction est cependant souhaitable.

Particularités régionales

Selon l’Enquête Relance du ministère de l’Éducation, les diplômés de 2015 de la région de la Capitale-Nationale présentaient un taux d’emploi de 87,6 %; un résultat supérieur à la moyenne provinciale des diplômés en gestion d’une entreprise de la construction qui était de 86,3 %.

Le taux de chômage des diplômés régionaux se situait cependant à 8,4 % et la moyenne provinciale à 5,4 %. Ceci s’expliquerait notamment par le caractère saisonnier du secteur.

Perspectives

Quant aux perspectives professionnelles, Emploi-Québec prévoit qu’elles seront particulièrement favorables pour les directeurs de la construction de la Capitale-Nationale.

Pour ce qui est des entrepreneurs ou des contremaîtres spécialisés dans les autres métiers de la construction, en charpenterie, en électricité,en télécommunications, en tuyauterie, en gestion des équipes d’opérateurs d’équipement lourd ou de machinistes ainsi que les gestionnaires en construction domiciliaire, ils ont tous des perspectives d’emploi acceptables dans la région jusqu’en 2019.

Enfin, bien que l’attestation de spécialisation professionnelle puisse être utile aux gestionnaires de la construction, spécialement en début de carrière, des postes supérieurs de gestion ou de direction nécessitent parfois des études collégiales ou universitaires.