accueil-jobboom accueil-jobboomecrivez-nous
à la uneextraitscarnet webarchivesressources
on sait ce que l'avenir vous réserve

présentation du magazine

 
tarifs publicitaires


emplois général
emplois comptabilité / finances
emplois génie
emplois soutien administratif
emplois technologies de l'information
emplois ventes / service à la clientèle
Votre carrière

retour au sommaire

  [Carrière]
Cybermentorat
Ausecours.com

Elle a beau n’avoir que 21 ans, l’élève en graphisme Kim Auclair a déjà largement bénéficié des conseils judicieux de deux mentors.

Inscrite au cybermentorat Academos, un programme de mentorat dans Internet conçu à l’intention des 14-30 ans, la jeune femme de Rivière-du-Loup parle avec enthousiasme de son expérience. «J’ai pu accéder à plusieurs mentors, dont un graphiste professionnel de Montréal qui a su me guider dans le réseau professionnel et me conseiller sur l’orientation de ma carrière. Il y a deux ans, c’est lui qui m’a donné envie de me lancer à mon compte.»

Mais à 19 ans, Kim n’avait pas toutes les compétences pour fonder une entreprise. «Cette fois, c’est un entrepreneur forestier qui avait bâti lui-même sa propre entreprise qui est venu à mon aide. Il m’a guidée pour les démarches administratives, pour mon plan d’affaires et il m’a orientée vers de bonnes ressources. C’était précieux.» Vendue au mentorat, Kim rêve du jour où elle sera à son tour la mentore d’un plus jeune. «Cela doit être extraordinaire de transmettre ce qu’on sait, de le partager.»

L’expérience de Kim n’a rien d’unique. De fait, 10 000 élèves de tous les niveaux — du deuxième cycle du secondaire à l’université — sont inscrits à Academos. Plus de 760 professionnels issus de 80 secteurs d’emploi leur prodiguent conseils et soutien. «Tous les échanges ont lieu par l’intermédiaire de notre site Internet et non par courriel privé, ce qui nous permet d’assurer la sécurité des mineurs, mais aussi un suivi sur la qualité des échanges», explique Catherine Légaré, qui termine une thèse de doctorat en psychologie sur le cybermentorat. Catherine Légaré dirige Academos et aussi Québec pluriel, un programme de mentorat visant l’intégration des éléves et jeunes travailleurs immigrés au Québec.

Un mentor virtuel est-il aussi efficace? «Pour les jeunes, la neutralité du rapport Internet rend le contact moins intimidant, constate Catherine Légaré. Sans compter qu’ils ont ainsi accès à des mentors spécialisés qui habitent loin d’eux. Par ailleurs, nous donnons une formation à nos mentors pour qu’ils puissent faire passer leurs émotions et leur personnalité par l’écriture Web.»

«On le sait quand un mentor a vraiment envie de nous aider. Ça se sent dans les mots et la fréquence de ses échanges, ajoute Kim. Moi, je suis tombée sur des mentors passionnés qui ont fait toute la différence.» À l’évidence, la mentorée était tout aussi passionnée!
(F. G.)


  • La bonne parole
  • Le plus vieux métier du monde?
  • Cybermentorat : Ausecours.com



  • carnet web
     
    Accueil Jobboom
     

     


    Commentaires: lemagazine@jobboom.com
    Copyright 1996-2006 Canoë inc., Tous droits réservés
    Jobboom est une division de Canoë inc.