Navigation des articles

derek-morin

Votre attitude vous mènera plus loin que votre CV

Les gens qui misent davantage sur leur attitude croient qu’ils peuvent améliorer l'effort pour améliorer le résultat.

Photo : g-stockstudio / Shutterstock

Peu importe la longueur de votre CV ou le nombre de réalisations impressionnantes que contient votre portfolio, vous vous poserez sans doute cette question lors de votre prochaine entrevue d’embauche : en ai-je fait assez pour décrocher ce poste?

J’ai toujours l’impression de ne pas en faire assez. Impression qui est souvent assortie du syndrome de l’imposteur, une forme de doute maladif qui nous amène à nier la propriété de tout accomplissement personnel. Suis-je le seul au Québec à avoir ce syndrome? Mon petit doigt me dit que non… malheureusement.

Ces démons internes me privent de plusieurs opportunités; et comme l’entretien d’embauche est bien souvent une occasion qui peut changer une vie, je ne voudrais pas que vous passiez à côté… C’est pourquoi je vous propose une piste de solution que je m’exerce à appliquer au quotidien : mettre l’accent sur l’attitude plutôt que sur le CV.

Avez-vous un esprit de croissance?

Certains détracteurs diront qu’il faut quand même un CV impressionnant pour décrocher un bon poste. Je leur répondrai qu’ils ont plus ou moins raison, plus ou moins tort, mais surtout qu’ils surestiment l’importance du CV, et sous-estiment tout le reste.

La psychologue Carol Dweck a passé toute sa carrière à étudier le rapport entre l’attitude et la performance. Ses travaux montrent que votre attitude est un bien meilleur indicateur de votre succès que votre QI.

Il est vrai qu’un QI élevé n’est pas directement corrélé à un CV brillant. Mais c’est cette prémisse du Dr Dweck qui m’intéresse; selon elle, les gens se classent dans deux catégories fondamentales : les esprits fixes et les esprits de croissance (fixed vs growth mindset).

Je considère que les gens qui misent davantage sur leur CV que sur leur attitude en recherche d’emploi ont un esprit fixe. Selon Dr Dweck, ces gens croient qu’on est ce qu’on est, et qu’on ne peut pas le changer. Lorsque mis au défi – prenons par exemple le cas d’une entrevue d’embauche –, les esprits fixes éprouvent des problèmes, car tout ce qui semble être dessus de leurs capacités les fait se sentir inaptes et désespérés.

De l’autre côté, les gens qui misent davantage sur leur attitude ont un esprit de croissance. Selon Dr Dweck, ceux-ci croient plutôt qu’ils peuvent améliorer l’effort pour améliorer le résultat. Ainsi, ils embrassent les défis comme les entrevues d’embauche, car ils les traitent comme des occasions d’apprendre quelque chose de nouveau.

Vous n’êtes pas un imposteur

Avoir un CV impressionnant inspire confiance. C’est vrai. Mais combien d’entre nous peuvent réellement se vanter d’avoir un CV impressionnant? Ne souffrons-nous pas tous un peu du syndrome de l’imposteur?

Ceci étant dit, si, comme moi, votre CV ne vous inspire pas cette confiance si cruciale aux yeux d’un employeur lors d’une entrevue d’embauche, sur quoi pouvez-vous miser?

L’attitude d’un esprit de croissance. Cet état d’esprit vous donnera ce petit boost de confiance nécessaire pour décrocher ce poste. Vous échouez? Ça tombe bien; les gens avec un esprit de croissance accueillent les échecs à bras ouverts. Et c’est là que réside toute la différence entre les personnes qui ont du succès dans la vie et celles qui n’en ont pas.

Alors, sur quoi miserez-vous le plus lors de votre prochain entretien d’embauche?

derek-morin
Derek Morin

Derek Morin a co-fondé Demoweb, une entreprise de conception web et mobile, ainsi que 20vin20, un concept de soirées de réseautage en entreprise. Son équipe et lui s'apprêtent à lancer Wallsh, un site d'enchères virales.

Voir ses derniers articles »

Partager