Navigation des articles

marika-gauthier

Vos droits au retour d’un congé parental

Vous angoissez à l’idée de retourner travailler après votre congé parental? Sachez que votre emploi tout comme vos conditions de travail sont protégés pendant votre absence.

La Loi sur les normes du travail oblige votre patron à vous réintégrer dans votre emploi à la suite de votre congé parental. «À votre retour, votre employeur doit faire comme si vous n’étiez jamais parti!» explique Caroline Gagnon, avocate à la Commission des normes du travail (CNT).

Votre patron ne peut donc pas modifier vos tâches, vous confier un autre poste, vous rétrograder et encore moins vous congédier. Il doit vous réintégrer dans votre poste habituel avec les mêmes avantages, y compris le salaire auquel vous auriez eu droit si vous étiez resté au travail. Une augmentation salariale était prévue pendant votre congé? Vous l’obtiendrez également, puisque c’est la loi!

Pas plus de droits

Votre congé parental ne vous donne toutefois pas plus de droits que si vous étiez resté au travail. Par exemple, si en votre absence votre employeur a aboli plusieurs postes, dont le vôtre, vous perdrez quand même votre emploi.

À la suite de votre départ, votre patron a embauché un nouvel employé, mais affirme à votre retour avoir aboli votre poste? Si vous estimez qu’il utilise ce prétexte pour vous congédier, déposez une plainte à la CNT. «La Commission des normes du travail vous représentera», explique Me Gagnon.

Par contre, si votre ancien employeur prouve devant la Commission des relations du travail qu’il y a eu restructuration de l’entreprise, vos chances de succès seront quasi inexistantes.

Partager