Navigation des articles

marika-gauthier

Vos conditions de travail menacent votre sécurité physique ou votre santé?

Vos conditions de travail menacent votre sécurité physique ou votre santé? La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) peut vous protéger.

Si vous œuvrez à la construction d’un édifice, en hauteur et sans harnais, et que vous risquez une chute à tout moment, sachez que votre employeur a le devoir de vous offrir des conditions de travail sécuritaires.

Exigez de meilleures conditions

Vous devez tout d’abord demander à votre employeur l’équipement nécessaire pour vous protéger. S’il ne collabore pas, vous devez déposer une plainte à la CSST qui s’assure que les lois sur la sécurité du travail sont respectées. Tout employé a le droit de refuser de travailler s’il juge ses conditions de travail dangereuses pour sa sécurité. Aucune sanction ne peut alors lui être imposée.

«C’est d’abord la responsabilité de l’employeur de procurer au salarié un environnement sécuritaire, soit l’équipement qui permet de travailler en sécurité, puis la formation nécessaire à son utilisation», explique Héloïse B. Leduc, agente de relations publiques à la CSST.

Avisez la CSST

Votre patron refuse de vous fournir un équipement sécuritaire? Déposez une plainte à la CSST qui enverra un inspecteur sur votre lieu de travail. «Si vous croyez qu’une machine est dangereuse, l’inspecteur ira le constater de visu, à l’usine. S’il estime qu’elle pose un danger immédiat, il la fera condamner. Vous devrez alors être affecté à d’autres tâches», dit Mme B. Leduc.

Par ailleurs, l’inspecteur qui juge l’environnement de travail dangereux fixe un délai à l’employeur pour apporter les modifications nécessaires. Il effectue ensuite un suivi. Tout employeur qui refuse de collaborer recevra de la CSST une amende variant entre 500 $ et 20 000 $, selon la gravité du danger.

La Commission de la santé et de la sécurité du travail : pour porter plainte : 1-866-302-CSST.

Partager