Navigation des articles

Une métropole culturelle

Une métropole culturelle

Photo : Lissandra Melo / Shutterstock.com

Photo : Lissandra Melo / Shutterstock.com

Pour Montréal, «la nomination de Kent Nagano à la tête de l’Orchestre symphonique de Montréal a eu plus d’impact que bien des annonces d’investissement dans des usines».

C’est ainsi que le président de Culture Montréal, Simon Brault, avait souligné l’arrivée du maestro en 2006. La culture est un élément clé de l’économie montréalaise, clame-t-il sur toutes les tribunes.

Autour de chaque artiste qui gagne sa vie à Montréal gravitent environ neuf personnes dans d’autres métiers et professions, rappelle-t-il. «Dans une entreprise comme le Cirque du Soleil, il n’y a pas que des artistes, il y a aussi énormément de techniciens, d’ingénieurs, de producteurs, d’administrateurs, etc.»

Un plan d’action

Longue séance de remue-méninges tenue l’an dernier, le Rendez-vous novembre 2007 — Montréal, métropole culturelle a rassemblé près de 1 300 intervenants de plusieurs milieux (gouvernements, secteur privé, artistes, etc.) Un ambitieux plan d’action sur dix ans a été produit : construction du Quartier des spectacles, rattrapage et mise à niveau des bibliothèques publiques, expansion des musées et des festivals, développement de pôles culturels sur l’ensemble du territoire, etc.

Le Rendez-vous a permis au secteur privé de mieux saisir l’importance économique de la culture. «Cela devrait se manifester par des investissements, des dons et des commandites plus importants», prévoit Simon Brault. Parce que la culture, c’est l’affaire de tous!