Navigation des articles

aude-marie-marcoux

Une lettre de présentation pour l’université

Les universités exigent parfois une lettre de présentation des candidats aux études supérieures. Quoi mettre en évidence?

Au deuxième cycle, la responsabilité de l’admission revient au département qui chapeaute le diplôme convoité. Chacun émet ses propres recommandations quant au type de lettre à soumettre.

«Cela dépend du programme, de l’âge, de l’expérience et de la scolarité du candidat. Il faut donc vérifier avec les responsables du département et sur le site Internet pour savoir ce qui est exigé», explique Denyse Desjardins, secrétaire de direction à l’information et au recrutement de l’Université de Sherbrooke.

«La lettre de présentation permet de savoir si la personne a les capacités suffisantes pour suivre et réussir le programme et de comprendre pourquoi elle veut étudier chez nous », affirme Mme Desjardins. Il faut donc démontrer que ces études sont faites pour vous et que ce diplôme peut vous aider à décrocher les postes qui vous intéressent sur le marché du travail.

Savoir se présenter

«Même si les exigences peuvent varier, mettez de l’avant vos objectifs de formation et professionnels», soutient Dominique Duhaime, chargée de gestion à l’admission de l’Université du Québec à Montréal. Comme pour une lettre destinée à un employeur, il faut mentionner ses motivations et ses capacités à entreprendre le programme. Les formules de politesse sont aussi de mise.

Par contre, «on demande souvent un document plus étoffé, de trois à cinq pages», affirme Mme Duhaime. Par exemple, certains départements peuvent demander d’inclure une ébauche du projet d’études.

Partager