Navigation des articles

marie-claude-marsolais

Un physique hors-norme? Et puis?

handicap

La couleur de votre peau, votre poids, votre âge… Craignez-vous que votre apparence physique nuise à votre recherche d’emploi?

Mélanie Desjardins est jolie, grande et blonde. Après avoir obtenu haut la main son diplôme d’études professionnelles en dessin industriel, elle s’est rendu compte que sa beauté pouvait être un obstacle à sa recherche d’emploi.

Lors d’une entrevue dans une usine de portes et fenêtres, le recruteur lui a dit qu’il ne pouvait pas l’embaucher : elle allait déconcentrer les employés de sexe masculin. «Je suis restée bouche bée, se souvient-elle. Je ne m’étais pas préparée à la chose.»

Selon Florent Francoeur, président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, les personnes dotées d’un physique différent doivent en effet se préparer à certaines remarques.

La beauté étant plus rarement une cause de discrimination dans la plupart des milieux professionnels, il évoque plutôt l’exemple d’une personne vivant avec un handicap physique. «Ce candidat doit être capable de donner des renseignements pour contrer une éventuelle réticence de l’employeur. Par exemple, il peut lui faire part d’une étude qui a prouvé que les personnes handicapées demeurent généralement plus longtemps au même emploi que les autres.»

Ignorer les remarques

La personne issue d’une minorité ethnique doit aussi se préparer à garder son calme.

«Certains employeurs peuvent faire des blagues sur la couleur de la peau, en pensant que ça détendra l’atmosphère, dit M. Francoeur. Si ça nous embête, on doit faire l’entrevue sans s’y attarder. Et si on a l’emploi, on parle ensuite à notre patron de notre malaise face à ses remarques.»

Doit-on avertir?

Vous pensez qu’aviser l’employeur de votre handicap ou apparence particulière avant l’entrevue aidera votre cause? Que nenni! «Un candidat n’a pas à donner ce type d’information. Dans son curriculum vitae ou dans sa lettre de présentation, il ne fait part que des renseignements concernant ses compétences pour le poste convoité», dit Florent Francoeur.

Mathieu Guénette, conseiller d’orientation chez Chercheurs de sens, un organisme montréalais spécialisé en services d’orientation de carrière, rappelle aussi que l’apparence physique est souvent une affaire de perception, propre à chaque individu.

«La majorité des gens savent bien que l’apparence physique n’a rien à voir avec la compétence», conclut-il.

Partager