Navigation des articles

anick-perreault-labelle

Un job sûr

Quelque 11 000 entreprises sont actives dans le secteur des assurances et des services financiers. Et elles embauchent!

Environ 75 000 Québécois travaillent en assurance ou en services financiers, selon l’Autorité des marchés financiers. Parmi eux, on dénombre 16 000 courtiers en assurance de personnes, 11 000 courtiers en assurance de dommages et 4 600 planificateurs financiers.

Chaque année, 300 planificateurs financiers prennent leur retraite, alors que seulement 120 personnes entrent dans la profession.

De nouvelles recrues s’ajouteront prochainement à leurs rangs. «L’industrie devra pourvoir environ 10 000 postes au cours des sept à huit prochaines années», dit Luc Labelle, président et chef de la direction de la Chambre de la sécurité financière.

En 2010, la Coalition pour la promotion des professions en assurance de dommages estimait à 5 300 le nombre de postes à pourvoir d’ici à 2012, et ce, uniquement pour l’assurance de dommages.

Les départs à la retraite expliquent en partie cette effervescence. «Chaque année, 300 planificateurs financiers prennent leur retraite, alors que seulement 120 nouvelles personnes entrent dans la profession», explique Jocelyne Houle-LeSarge, pdg de l’Institut québécois de planification financière.

Un autre élément qui explique pourquoi ces ­professionnels sont demandés : le choix à la fois plus grand et plus personnalisé de produits financiers. «De plus en plus de baby-boomers approchent de la retraite; ils ont besoin de conseillers financiers pour s’assurer qu’ils auront assez de revenus lorsqu’ils quitteront le travail», illustre Jocelyne Houle-LeSarge. Enfin, les gens ont davantage de biens qu’autrefois, ce qui accroît leurs besoins d’assurance de dommages.

L’obtention du DEC Conseil en assurances et en services financiers est une bonne façon d’entrer dans le milieu.

Extrait du livre Les carrières d’avenir 2011 de Jobboom.com

commentez@jobboom.com

Dans ce dossier

• Travailler dans la joie
• Une assurance contre les dégâts
• Risques calculés
• Portrait d’une courtière

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *