Navigation des articles

aude-marie-marcoux

Un CV pour accéder aux cycles supérieurs

Un CV est souvent requis lors d’une demande d’admission à l’université dans un programme de cycles supérieurs. Sur quels éléments miser?

Si ce n’est pas obligatoire pour passer du bac à la maîtrise, un CV témoignant d’une expérience professionnelle pertinente peut compenser la faiblesse d’un dossier académique.

«De plus, le CV est souvent exigé pour être admis dans un programme d’études si on n’a pas les préalables», explique Denyse Desjardins, secrétaire de direction à l’information et au recrutement de l’Université de Sherbrooke. Par exemple, pour s’inscrire au MBA, il faut un baccalauréat en administration des affaires ou sept ans d’expérience professionnelle pertinente.

C’est donc ce parcours qu’il faut faire valoir dans son CV.

«Le comité de sélection veut comprendre la suite logique des études du candidat», affirme Dominique Duhaime, chargée de gestion à l’admission de l’Université du Québec à Montréal. Les évaluateurs analyseront si le projet d’études du candidat s’inscrit en continuité par rapport à ses expériences de travail et si les postes occupés lui ont permis de développer des compétences utiles pour ce domaine d’études.

Comment présenter son CV?

«Souvent les gens vont adapter leur CV selon l’emploi auquel ils aspirent. C’est la même chose pour une demande d’admission», affirme Mme Desjardins. Assurez-vous toutefois de mettre en évidence les informations en lien avec votre champ d’études.

«Chaque section doit être clairement identifiée. On doit pouvoir connaître, en un coup d’œil, le dernier diplôme du candidat et le dernier poste, pertinent par rapport au programme, qu’il a occupé», explique Mme Duhaime.

Partager