Navigation des articles

equipe-jobboom

Un collaborateur de Jobboom expose ses photos

À Amman, un jeune réfugié exhibe quelques pièces de monnaie syriennes, maigres souvenirs de son pays.  Photo : Valérian Mazataud

À Amman, un jeune réfugié exhibe quelques pièces de monnaie syriennes, maigres souvenirs de son pays. Photo : Valérian Mazataud

Valérian Mazataud, collaborateur régulier au Magazine Jobboom, expose ses œuvres du 22 février au 30 mars à la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal, à Montréal.

Une vingtaine de photos, rassemblées sous le titre De nous il ne reste plus personne, explore le thème de la perte en montrant les objets emportés par les réfugiés syriens qu’a rencontrés le photojournaliste de septembre à octobre 2012.

Officiellement, 2,5 millions de Syriens ont obtenu le statut de réfugié dans les pays voisins, ayant fui le conflit armé qui sévit chez eux depuis le soulèvement populaire de mars 2011. Quelque 6,5 millions d’autres ont été déplacés à l’intérieur de leur pays. Le nombre d’existences bouleversées est probablement plus important si l’on tient compte des Syriens qui vivent clandestinement un peu partout au Moyen-Orient.

Valérian Mazataud a séjourné dans le nord de la Jordanie, où il a pu documenter la vie des réfugiés dans les camps de Zaatari et de Ramtha, ainsi que le sort de ceux qui tentent de faire leur place dans des villes comme Zarqa, Mafraq et Amman. Le Magazine Jobboom d’ailleurs publié son reportage sur les réfugiés syriens contraints de travailler au noir dans son numéro de février 2013.

L’exposition, dont le vernissage a lieu ce samedi, est organisée en partenariat avec l’organisme Handicap International.

Partager