Navigation des articles

melanie-gregoire

Un arrêt de travail, un «cadeau mal emballé»?

Travailleur en burnout

Photo : Stuart Jenner / Shutterstock

Retourner au travail après une longue période d’invalidité comporte son lot d’éléments anxiogènes. Quels que soient les motifs de cet arrêt – maladie, accident, burnout –, le statut de travailleur a été troqué pour celui de personne «malade», voire inapte. Certains doivent faire face à des séquelles physiques, psychologiques, mais pour la plupart, c’est la confiance en soi, ainsi que l’estime personnelle, qu’il faut retrouver.

Si l’invalidité nous freine dans notre élan professionnel, elle peut aussi devenir un «cadeau mal emballé» : elle représente en effet une occasion unique de se livrer à l’introspection et poser un regard plus attentif à soi-même.

Cette pause vous permet de redéfinir vos choix et vos attentes sur le plan professionnel. Souhaitez-vous reprendre exactement où vous avez laissé? Un changement de poste, d’employeur ou même de domaine pourrait-il contribuer à votre épanouissement?

Profitez de ce moment pour amorcer des transitions et vous fixer de nouveaux objectifs. C’est avant tout dans l’action que le sentiment de confiance peut être retrouvé.

Prenez également conscience des nouvelles aptitudes que vous avez développées à travers cette épreuve :

  • Une plus grande capacité d’adaptation : vous avez appris à chercher, dans l’adversité, des éléments positifs et des opportunités qui vous orienteront vers une nouvelle perspective de vie.
  • L’empathie : nos propres difficultés nous permettent de nous projeter dans celles des autres et favorisent un jugement moins critique envers autrui.
  • La créativité : vous avez appris à trouver des solutions pour accomplir le travail différemment, se simplifier la vie et développer des techniques pour optimiser son potentiel.

Retrouver sa confiance au travail

Le regain de votre confiance passe en partie par une démarche personnelle, mais il importe également de mettre en place des conditions propices à celui-ci au moment de reprendre le travail.
Voici quelques actions qui favoriseront la réussite de votre retour :

  • Brisez la glace : organisez une prérencontre avec votre patron ou vos collègues avant la date officielle de votre retour au travail. Cela vous permettra de vous familiariser à nouveau avec votre lieu de travail;
  • Respectez les recommandations du médecin concernant les modalités du retour (horaire progressif, accommodements particuliers, traitements à poursuivre, etc.);
  • Demandez une formation adaptée ou une mise à jour de vos compétences afin de renforcer votre capacité d’exécution;
  • Demandez une rétroaction régulière sur le travail accompli. Rapprochez-vous d’une personne de confiance qui pourra vous soutenir pendant la période de réintégration professionnelle.
  • Si vous avez eu un conflit interpersonnel ou un différend qui n’a pas été réglé avant votre départ, demandez à participer à une médiation ou une rencontre de «mise au point» avec la personne concernée.

Les personnes en période de réintégration professionnelle ont le mérite d’être audacieuses et inspirantes. Elles font preuve de volonté pour sortir de leur zone de confort ; elles optent pour le courage et montrent de la détermination pour atteindre leurs objectifs.

L’idéal est d’aborder les défis un jour à la fois, en faisant tout simplement de «son mieux» : profitez des nouvelles forces que les épreuves traversées vous ont laissées en cadeau.

melanie-gregoire
Mélanie Grégoire

Mélanie Grégoire, M. Sc, est directrice des services de réinsertion professionnelle chez BrissonLegris, une firme spécialisée en orientation, consultation et conception. L’entreprise aide les organisations et les individus de tous âges à planifier et développer leur parcours professionnel.

Voir ses derniers articles »

Partager