Navigation des articles

equipe-jobboom

Travailleurs, attention au froid

travail_froid

En ces journées aux températures glaciales, la CSST rappelle aux travailleurs d’être prudents lorsqu’ils s’exposent au grand froid.

En effet, à partir de cette température, le risque de gelures augmente pour quiconque exerce une activité à l’extérieur, tels les travailleurs de la construction, les monteurs de lignes ou les cols bleus municipaux.

Les gelures peuvent survenir en aussi peu que 10 à 30 minutes d’exposition. Plus grave que les engelures, les elles se produisent lorsque des cristaux de glace se forment à l’intérieur de la peau. Elles peuvent entraîner la gangrène et la perte de la région touchée. Les oreilles, le nez, les doigts et les joues sont particulièrement vulnérables.

Les symptômes comprennent une sensation de picotement et un engourdissement progressif, puis une perte de sensibilité et une peau blanche, glacée et cireuse.

En pareil cas, réchauffez lentement les parties atteintes à l’aide de compresses d’eau tiède, sans frictionner ni chercher à réchauffer par des exercices. Si la sensibilité et la circulation ne s’améliorent pas, recourez à de l’aide médicale d’urgence.

D’autres dangers à surveiller par grand froid :

  • Pied d’immersion

    Cette lésion peut toucher les orteils et la peau lorsque les pieds ont été longtemps exposés au froid et à l’humidité, par exemple, dans des bottes mouillées.
    Symptômes : douleur intense et décoloration de la peau.
    Premiers soins : réchauffez et séchez le pied. Évitez toute exposition au froid et consultez un médecin rapidement.

  • Hypothermie

    On parle d’hypothermie lorsque la température du corps s’abaisse sous 35 degrés Celsius. Cette condition affecte le jugement et la vigilance et peut même entraîner la mort. Les personnes mal protégées sont à risque lorsqu’elles s’exposent de façon prolongée à un refroidissement éolien sous les – 10 degrés Celsius.
    Symptômes : grelottement intense, extrémités froides et engourdissements, comportement bizarre et maladresses. Dans les cas graves, le grelottement peut cesser.
    Premiers soins : la personne doit se reposer, mais rester éveillée. Procurez-lui des vêtements secs et enveloppez-la dans des couvertures. Faites-lui boire des boissons tièdes, sucrées et non alcoolisées. Ne réchauffez pas les extrémités et le reste du corps en même temps. Dans les cas graves, placez la victime dans un sac de couchage avec une autre personne pour favoriser l’échange de chaleur. Obtenez de l’assistance médicale le plus vite possible.

Consultez le site de la CSST à la rubrique Travail au froid pour connaître les mesures de prévention.

Plus à lire sur la réalité des travailleurs qui s’exposent au froid :
Travailler dehors l’hiver

Partager