Navigation des articles

genevieve-dube

Structurer son entreprise

Vous êtes prêt à vous lancer en affaires, mais vous hésitez entre le travail autonome, la société de personnes ou la société par actions? Petit guide pour faire le bon choix de strcture d’entreprise.

Il existe plusieurs formes juridiques d’entreprises et certains éléments peuvent vous aider à déterminer laquelle conviendra le mieux à votre projet.

Le travail autonome

Se lancer en affaires comme travailleur autonome est très simple. Vous n’avez aucun document administratif à remplir. Vous pouvez toutefois enregistrer le nom de votre entreprise auprès du Registraire des entreprises du Québec . «Si vous voulez vendre des thermopompes, l’enregistrement du nom de votre entreprise vous donne une certaine crédibilité auprès de vos clients», illustre Me Frédéric Letendre, avocat spécialisé en droit des affaires pour la firme Lafortune Cadieux à Montréal. Cette structure d’entreprise convient bien aux professionnels qui œuvrent à la pige, comme les graphistes ou les traducteurs.

La société de personnes

Vous souhaitez démarrer une entreprise avec des associés? Constituez-vous en société de personnes. Cette forme juridique permet de partager les coûts et les risques reliés à votre projet. Toutefois, les dettes de votre entreprise seront donc aussi les vôtres et celles de vos associés. Vos biens ne seront pas protégés en cas de faillite par exemple.

La société par actions

Pour protéger vos avoirs en cas de faillite de votre entreprise, créez une société par actions. «En règle générale, si vous prévoyez avoir un chiffre d’affaires annuel de plus de 100 000 $, il vaut mieux vous constituer en société par actions. Vous limitez ainsi votre responsabilité envers l’entreprise», explique Me Letendre.

Par ailleurs, la démarche pour constituer une société par actions est plus complexe. «Par exemple, il faut remplir plusieurs documents à Industrie Canada ou au Registraire des entreprises du Québec pour se constituer en bonne et due forme», précise Véronique Boudreau, agente de sensibilisation en entrepreneuriat jeunesse au Carrefour jeunesse-emploi Rosemont–Petite-Patrie. «Vous devez déterminer entre autres combien d’actions vous émettrez, choisir le nom de votre entreprise et l’emplacement du siège social», explique Me Letendre. Ce dernier vous conseille de consulter un professionnel, comme un notaire, avocat, fiscaliste ou comptable, expérimenté dans le domaine des affaires pour vous assurer que vos documents sont remplis adéquatement.

Partager

SUR LE MÊME SUJET