Navigation des articles

equipe-jobboom

Six faux pas qui pourraient vous coûter votre emploi sur les médias sociaux

Pièges

Photo : albund/Shutterstock

Prenez-vous soin de l’image que vous projetez sur les médias sociaux? Vous devriez : il y a de fortes chances qu’un employeur potentiel se serve d’informations glanées sur Internet dans l’évaluation de votre candidature.

Pas moins de 93 % des recruteurs disent vérifier le profil des candidats à l’embauche sur les médias sociaux, selon un sondage réalisé par la plateforme de recrutement Jobvite.

Et ce qu’ils y trouvent pèse lourd dans la balance : plus de la moitié des recruteurs interrogés (55 %) ont indiqué avoir déjà reconsidéré leur évaluation d’un candidat en fonction de sa présence sur les médias sociaux. Dans 61 % des cas, cette réévaluation s’est avérée négative.

Certaines découvertes ont un impact particulièrement dommageable sur la perception des candidats : parmi les pires faux pas, on retrouve les références à des drogues illégales, des publications à caractère sexuel, et des fautes d’orthographe ou de grammaire.

À vrai dire, les pièges sont plus nombreux que les bénéfices : seules les références à des activités de bénévolat ou à des dons caritatifs sont considérées comme réellement positives par les recruteurs.

Six faux pas à éviter sur les médias sociaux

Les pourcentages entre parenthèses correspondent à la proportion de répondants ayant identifié cette information comme négative.

  1. Références à des drogues illégales (83 %)
  2. Publications à caractère sexuel (70 %)
  3. Fautes d’orthographe ou de grammaire (66 %)
  4. Utilisation de jurons (63 %)
  5. Références à des armes à feu (51 %)
  6. Références à l’alcool (44 %)

Source : 2014 Social Recruiting Survey par Jobvite

Besoin d’aide pour gérer votre image sur les médias sociaux?

Partager