Navigation des articles

equipe-jobboom

Salaires en hausse chez les diplômés du secondaire

courbe_graphique

L’écart salarial entre les jeunes Canadiens qui possèdent uniquement un diplôme du secondaire et ceux qui détiennent un baccalauréat s’est resserré au cours des 10 dernières années, selon Statistique Canada.

Entre 2000-2002 et 2010-2012, le salaire horaire moyen des hommes de 20 à 34 ans ayant cessé les études après le secondaire a augmenté de 9 %, alors que celui des femmes a progressé de 11 %. Au cours de la même période, le salaire horaire moyen des hommes titulaires d’un baccalauréat est demeuré inchangé, tandis que celui des femmes a grimpé de 5 %.

Ainsi, en 2010-2012, pour chaque dollar gagné par les titulaires d’un baccalauréat, les hommes diplômés du secondaire recevaient 75 cents, alors qu’ils en gagnaient 68 en 2000-2002. Leurs homologues féminines sont quant à elles passées de 64 à 68 cents au cours de la période étudiée.

Statistique Canada explique entre autres ce resserrement par le boom pétrolier des années 2000, qui a fait croître la demande pour des travailleurs ayant un faible niveau de scolarité.

L’augmentation du salaire minimum a également contribué à réduire l’écart, mais uniquement chez les femmes, plus susceptibles que les hommes d’occuper un emploi faiblement rémunéré, souligne l’étude.

Enfin, la croissance importante du nombre de diplômés universitaires est aussi en cause, particulièrement chez les femmes. Le nombre de femmes titulaires d’un baccalauréat s’est accru de 42 % au cours de la période étudiée, alors que le nombre de diplômées du secondaire a augmenté de 5 %. Chez les hommes, le nombre de titulaires d’un baccalauréat a augmenté de 30 %, et le nombre de diplômés du secondaire, de 16 %.

Si l’écart salarial a rétréci au cours de la période observée, les différences entre les taux d’emploi à temps plein se sont accentuées. Ce taux est passé de 72 à 68 % chez les hommes titulaires d’un baccalauréat, alors qu’il chutait de 68 à 61 % chez les diplômés du secondaire.

Du côté des femmes, le taux d’emploi des femmes titulaires d’un baccalauréat est demeuré stable à 63 %, pendant que celui des diplômées du secondaire passait de 49 à 44 %.

Partager