Navigation des articles

monique-soucy

Réveillez le leader qui sommeille en vous!

Oiseaux qui se suivent

Image : Bplanet / Shutterstock

Le leadership n’est pas un statut d’autorité ou un pouvoir formel. Le vrai leadership est plutôt une capacité d’influence, que tout le monde possède à sa façon. L’exercez-vous? C’est un atout précieux dans la gestion de votre parcours professionnel, et même dans votre recherche d’emploi.

Ce qui vous permet d’avoir de l’influence, c’est d’abord votre crédibilité. Elle s’acquiert en démontrant une attitude authentique et cohérente, presque sans faille. Cela implique bien entendu une certaine dose de confiance. Et comme la confiance en soi croît avec l’usage, il faut s’entraîner : c’est-à-dire oser s’exprimer.

Cette crédibilité confère un pouvoir énorme, qui est bien différent du pouvoir autoritaire. En général, une personne respectera une figure d’autorité non par choix, mais plutôt par conformité à un ordre établi. Le leadership, à l’inverse, ne s’impose pas; il se mérite, se gagne.

Lorsque vous affirmez votre leadership, vos collègues et même vos supérieurs ont le goût de vous entendre, de vous demander conseil, de vous confier certains mandats ou encore, tout simplement, de vous suivre avec confiance et plaisir.

Quelles sont vos zones d’influence?

Chacun possède sa zone d’influence ou de «leadership». Encore faut-il savoir la reconnaître et l’exploiter.

Dans quel talent, intérêt, compétence ou même trait de votre personnalité vous sentez-vous au-dessus de la moyenne? Dans quelles situations vous sentez-vous dans votre zone de confort? Dans quels moments éprouvez-vous du plaisir et ne voyez pas le temps passer? En trouvant les réponses à ces questions, vous aurez une bonne idée de vos zones d’influence actuelles ou possibles.

Votre zone d’influence peut se situer dans la mise sur pied de projets, l’organisation, la gestion des priorités, la créativité, la capacité de générer des idées nouvelles pour faire évoluer un projet ou résoudre un problème. Êtes-vous la personne qui prend des initiatives et règle une situation problématique récurrente, celle qui rassemble, qui crée un bon climat de travail, ou plutôt celle qui verra aux moindres détails, au contrôle de la qualité?

La capacité d’influencer : une valeur ajoutée

Tous les milieux de travail doivent pouvoir compter sur des personnes possédant différents types d’influence, qui souvent outrepassent la description du poste ou du mandat en tant que tel. La capacité à exercer son leadership est donc une compétence concrète, monnayable.

Malheureusement, tous ne savent pas exploiter pleinement cette force. Certains ont de bonnes idées à la cafétéria ou le soir à la maison, mais n’osent prendre leur place au travail. À l’inverse, d’autres exercent naturellement leur leadership, mais à leur insu, sans même en prendre conscience.

Grâce à ce leadership, vous pouvez demander – et obtenir – une promotion ou une augmentation de salaire. Lorsque vous êtes en recherche d’emploi, faire valoir cette force en entrevue d’embauche peut vous démarquer d’autres candidats et vous permettre d’obtenir l’emploi.

En plus de permettre l’épanouissement au travail, le fait de reconnaître et exprimer sa capacité d’influencer peut être rentable dans la gestion de sa carrière. Sachez reconnaître la valeur ajoutée de cette force à toutes vos autres compétences. Elle fait de vous la personne unique que vous êtes. Osez l’exprimer : vous serez enfin apprécié à votre juste valeur.

6 clés pour développer sa capacité d’influencer

  • Être authentique et communiquer clairement
  • Faire preuve, s’il y a lieu, de discernement, être stratégique
  • Oser prendre sa place, exprimer une idée différente
  • Assumer des tâches ou responsabilités en lien avec sa force
  • Reconnaître l’autre, le valoriser, seconder une suggestion
  • Écouter et non «entendre» – pratiquer l’empathie
monique-soucy
Monique Soucy

Monique Soucy cumule plus de 25 ans d’expérience en tant que coach en gestion de carrière. Elle a aidé des milliers de personnes à réussir leur réorientation, à préciser leur profil professionnel, à personnaliser leur CV et à obtenir l’emploi convoité. Elle a écrit le livre J’ai mal à mon travail, publié aux Éditions de l’Homme et distribué partout dans la francophonie.

Voir ses derniers articles »

Partager