Navigation des articles

equipe-jobboom

De retour au travail après un épuisement professionnel

De retour au travail après un épuisement professionnel, vous n’êtes plus certain de pouvoir continuer «comme avant». Mais est-ce le moment de tout chambouler?

Vous étiez persuadé que le plus dur était derrière vous. Après tout, vous aviez profité de votre arrêt de travail pour vous reposer et vous remettre en forme. Or, à peine réintégré dans votre environnement professionnel, vous constatez que votre emploi vous pèse et vous sentez de nouveau votre énergie pâlir au soleil.

Avant de tout quitter, vérifiez donc si les raisons qui vous poussent à changer sont uniquement liées au travail… Car si vous avez besoin de changer d’air, ce n’est peut-être pas au bureau que c’est nécessaire!

Profiter de la vie… en dehors du bureau

Commencez par vous demander en quoi les sphères de votre vie (boulot, famille, couple, amis, loisirs, etc.) vous comblent.

À quel point tirez-vous de chacune d’elles la valorisation nécessaire à votre bonheur? Car si le boulot est votre seule occasion de mettre à profit vos aptitudes et de développer votre potentiel, un changement s’impose. Le travail, ce n’est pas tout dans la vie!

  • Intégrez progressivement à votre agenda des activités sportives, sociales et culturelles pour découvrir de nouveaux horizons.
  • Rencontrez des gens avec qui vous pourrez créer des liens, partager des centres d’intérêt et entretenir des discussions en dehors du milieu professionnel.
  • Ne négligez pas le bénévolat : il peut être source de bien des réalisations et de prises de conscience sur ce qui vous allume vraiment et vous valorise.
  • Accordez-vous des moments de détente.

 

Bref, profitez de la vie! Après quoi, si votre manque d’entrain au travail persiste encore quelques semaines, il sera temps de provoquer un changement professionnel!

Objectif : nouvel emploi

La nouveauté apportée dans votre vie personnelle n’a pas suffi à vous faire oublier l’option d’un changement d’emploi? Explorez les actions et les pistes de réflexion suivantes pour vous aider à faire le saut dans la bonne direction :

  • Nommez et déterminez vos priorités en ce qui a trait à vos champs d’intérêts, valeurs, compétences et exigences personnelles et professionnelles. Par exemple, quelles tâches aimeriez-vous effectuer dans votre travail, ou encore quel salaire ou quel rythme de travail vous conviendrait?
  • Évaluez votre milieu de travail. Celui-ci répond-il à vos exigences personnelles et professionnelles?
  • Déterminez les changements à apporter pour vous sentir plus en harmonie avec votre milieu de travail. Un changement radical n’est pas toujours nécessaire. Parfois, de simples ajustements suffisent, comme un allégement de tâches ou d’horaire.
  • Demandez-vous si votre épuisement et votre insatisfaction professionnels ont pour origine principale : vos collègues, supérieurs ou subordonnés; vos tâches et responsabilités; votre environnement de travail; ou le type d’entreprise pour laquelle vous œuvrez.
  • Précisez ce qui vous conviendrait le mieux : demeurer dans la même entreprise en changeant d’équipe ou de superviseur, de tâches ou de responsabilités, ou encore vous réorienter complètement en changeant d’entreprise ou de types d’emploi.

 

L’enfer, c’est ma carrière

Bien sûr, l’épuisement professionnel peut entraîner des fluctuations dans la perception de soi au travail et l’estime personnelle.

Si vous croyez qu’un mauvais choix de carrière est à l’origine de vos maux, faites d’abord le tour des motivations qui vous ont amené à occuper votre profession. Étiez-vous maître de vos décisions ou avez-vous choisi un domaine par hasard, par nécessité ou pour faire plaisir à vos parents par exemple?

Rappelez-vous votre premier emploi. L’aimiez-vous? Prenez le temps de mettre en lumière votre parcours jusqu’à aujourd’hui et précisez ce qui a fait défaut dans votre vécu professionnel.

  • Qu’est-ce qui a changé dans vos fonctions ou l’entreprise pour laquelle vous travaillez?
  • En quoi cela s’éloigne-t-il de vos aspirations et de ce que vous êtes devenu (valeurs, compétences, centres d’intérêt, etc.)? Après cette analyse, vous êtes convaincu qu’une réorientation s’impose? Plusieurs démarches sont utilisées pour se repositionner, dont un bilan de carrière, le bilan de compétences et le processus d’orientation. N’hésitez pas à consulter un conseiller d’orientation ou tout professionnel en gestion de carrière afin d’en savoir davantage.

 

Besoin d’un conseiller d’orientation?

Revenir au travail après un épuisement professionnel n’est pas chose facile. Des questionnements surviennent inévitablement quant à votre propre identité, notamment professionnelle. Quels sont vos valeurs, vos champs d’intérêt, votre motivation, votre disposition à l’emploi, vos contraintes et vos exigences? Sachez écouter ce que vous ressentez et tentez de clarifier tous ces aspects.

Vous pouvez agir seul, mais le soutien d’une personne extérieure peut vous être particulièrement bénéfique si des doutes vous assaillent. Pour ce faire, vous pouvez rencontrer un professionnel spécialisé en employabilité et en gestion de carrière. Même si leur soutien n’élimine pas le besoin de faire appel à un psychologue si vous êtes en burn-out, leur rôle consiste à vous aider à découvrir la réalité du marché du travail, à vous orienter et à bâtir un plan d’action en vue de réaliser les projets et transitions de carrière qui vous conviennent.

Pour en savoir plus, communiquez avec l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec.

Partager