Navigation des articles

patrice-hudon

Réorientation : un pensez-y bien!

Système d'aiguillage d'un chemin de fer

Photo : DrMadra/Shutterstock


Vous rêvez d’abandonner votre emploi sur-le-champ? Avant de plonger tête première dans une nouvelle carrière, assurez-vous que la piscine est pleine.

1. Évaluez l’urgence d’agir

Avant de faire le grand saut, déterminez ce qui vous pousse à vouloir tout abandonner, suggère Martine Lemonde, conseillère d’orientation et coach de carrière pour la firme Brisson Legris, révélateurs de potentiels. Par exemple, est-ce que votre emploi vous ennuie un peu, ou vous stresse-t-il carrément au point de vous rendre malade? Faire une telle évaluation de votre inconfort au travail vous évitera de quitter votre emploi trop vite pour rien, ou au contraire, d’y rester au prix de votre santé.

Dressez un tableau réaliste de votre situation professionnelle, ajoute Mathieu Guénette, conseiller d’orientation pour la Société Pierre Boucher, une firme d’experts en psychologie organisationnelle. Inscrivez-y par exemple les avantages et les inconvénients de votre métier : bon salaire, niveau de stress élevé, etc. Cette analyse vous aidera à préciser ce qui vous ennuie et ce à quoi vous aspirez.

2. Partez à la découverte

Allez à la rencontre des gens qui occupent l’emploi désiré afin de découvrir leurs contraintes professionnelles. «Essayez d’obtenir une image réaliste des défis qui vous attendent», souligne Mathieu Guénette. Vous aurez ainsi une idée plus juste des différentes démarches à effectuer pour atteindre votre but, comme un retour aux études.

3. Établissez un échéancier

Rédigez un échéancier contenant des actions précises à entreprendre. Par exemple, vous pouvez vous fixer deux activités de réseautage par mois. L’objectif de cette planification est de vous stimuler concrètement dans votre démarche de réorientation.

Tant qu’à changer de profession, assurez-vous d’atterrir au bon endroit. Le contre-emploi, c’est drôle seulement au cinéma!

Partager