Navigation des articles

maxime-johnson

Régime d’employeur ou «autoretraite»?

Comparaison entre un régime d’employeur et les placements personnels.

Bénéficier du régime de l’employeur

Fonctionnement > Certains employeurs gèrent le régime de retraite de leurs employés et y cotisent en totalité ou en partie.

Popularité > 42 % des travailleurs québécois profitent d’un régime de retraite offert par l’employeur. Ce taux atteint presque 100 % dans la fonction publique et dans le secteur de la construction.

Options > Les régimes à prestations déterminées offrent un revenu à la retraite établi à l’avance, selon le salaire et les années de service, mais demandent des cotisations variables.

Les régimes à cotisations déterminées exigent des cotisations fixes, mais offrent un revenu à la retraite qui varie selon le rendement des placements.

Avantage > Beaucoup moins de gestion pour le travailleur, et l’employeur paie une partie de la retraite.

Désavantage > Les régimes obligatoires ne conviennent pas à tout le monde.

En faire plus > Les travailleurs qui profitent d’un régime de retraite parrainé par l’employeur mais qui en veulent plus ont évidemment accès aux mêmes outils que les travailleurs qui planifient eux-mêmes leur retraite.

S’occuper soi-même de sa retraite

Fonctionnement > Les travailleurs qui s’occupent eux-mêmes de leur retraite cotisent généralement à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER).

Popularité > 58 % des travailleurs québécois doivent s’occuper seuls de leur retraite. Ce taux atteint environ 95 % dans les PME.

Options > Les travailleurs plus aventureux peuvent planifier personnellement leur retraite, mais il est aussi possible d’utiliser les services d’un expert, comme un planificateur financier.

Avantage > Permet de choisir un profil d’investissement personnalisé (plus risqué, équitable, etc.).

Désavantage > Demande beaucoup de discipline, surtout quand vient le temps de choisir entre une semaine à Cuba en février et son REER.

En faire plus > Le fisc interdit de mettre plus de 18 % de son revenu dans un REER (le plafond est fixé à 22 970 $ en 2012), mais d’autres outils existent pour épargner, notamment le CELI.

Des investissements, comme l’achat d’une maison, peuvent aussi contribuer à améliorer sa retraite.

commentez@jobboom.com

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *