Navigation des articles

eric-grenier

Record du nombre de chômeurs dans le monde

recherche_emploi

La croissance des revenus des plus aisés s’accélère, la bourse bat des records, les profits des entreprises ressemblent à ceux des beaux jours et l’économie mondiale connaît des gains réels. Pourtant, le nombre de chômeurs dans le monde atteint des niveaux record.

C’est ce que dénonce l’Organisation internationale du travail (OIT), une agence des Nations unies, dans son rapport annuel sans nuance sur les tendances mondiales pour l’emploi en 2014, déposé ce matin.

Comme l’avait prévu l’OIT l’an dernier, le nombre de chômeurs a atteint 202 millions en 2013, et pourrait continuer à augmenter jusqu’en 2018, pour atteindre 215 millions.

Les jeunes continuent d’être particulièrement frappés par la crise mondiale de l’emploi. Les 15 à 24 ans comptaient un million de chômeurs de plus en 2013 par rapport à 2012. Ils étaient plus de 75 millions à ne pouvoir travailler, faute d’occasions d’emploi. Dans certaines régions du monde, notamment au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et dans le sud de l’Europe, le quart des jeunes âgés entre 15 et 29 ans ne se cherche plus d’emploi et ne poursuit pas d’études, un phénomène en hausse considérable depuis le début de la crise en 2008, rapporte l’OIT.

Même dans les pays où sont apparus des signes encourageants de reprise économique, comme les États-Unis, le chômage de longue durée (un an et plus) touche plus de 40 pour cent de l’ensemble des demandeurs d’emploi.

Globalement dans le monde, le nombre de personnes occupant des emplois vulnérables – peu ou pas rémunérés du tout, indépendants ou à contrat – a quintuplé depuis 2008.

Devant ce qu’elle qualifie de catastrophe, l’OIT appelle les gouvernements à repenser leurs politiques économiques, soulignant au passage les risques sociaux et politiques d’une reprise économique sans emploi. Les gouvernements doivent notamment multiplier leurs efforts pour accélérer la création d’emploi et soutenir les entreprises qui en créent.

Partager