Navigation des articles

sylvie-l-rivard

Obtenir un diplôme… sans étudier?

Faire des études est toujours un choix gagnant, mais les expériences de travail et de vie, ça compte aussi. En entamant une démarche pour faire reconnaître des compétences acquises ailleurs que sur les bancs de l’école… vous pourriez décrocher un diplôme.

La reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) est offerte au Québec en formation professionnelle et technique. Elle permet d’évaluer et de reconnaître officiellement les compétences que vous avez acquises grâce à des expériences de travail, de bénévolat ou de vie.

Cette démarche part du principe qu’une personne n’a pas à réapprendre à l’école ce qu’elle sait déjà. «L’important n’est pas de savoir où, comment et quand la personne a développé son expertise, mais si elle est aujourd’hui en mesure de démontrer son savoir-faire à travers une série d’évaluations», explique Sylvie Prescott, coordonnatrice du Service d’évaluation et de reconnaissance des acquis et des compétences de l’île de Montréal.

La reconnaissance des acquis et des compétences se fait en fonction d’un programme d’études. Au final, cette reconnaissance permet d’obtenir, pour une formation donnée, des unités (crédits) liées à un ou à plusieurs cours ou encore à un diplôme délivré par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec.

Clientèle visée

«La RAC s’adresse à des adultes qui ont acquis une expérience significative dans un domaine correspondant à un programme d’études, indique Sylvie Prescott. Ces apprentissages peuvent avoir été faits dans le cadre d’un emploi, d’une implication bénévole ou d’expériences personnelles.»

Elle concerne autant les travailleurs qui veulent conserver leur emploi ou décrocher une promotion, que les chercheurs d’emploi ou les personnes en réorientation de carrière.

«Par exemple, un mécanicien automobile qui a de l’expérience en réparation de véhicules lourds peut entamer une demande de RAC pour décrocher le diplôme d’études professionnelles [DEP] en mécanique de véhicules lourds routiers requis pour obtenir un poste», illustre Sylvie Prescott. Dans la même veine, une secrétaire d’expérience peut chercher à obtenir une RAC en vue d’avoir une attestation d’études collégiales en bureautique afin d’être promue adjointe de direction. Un aide-soignant immigré au Québec qui veut être préposé aux bénéficiaires peut aussi entamer une démarche pour décrocher un DEP en assistance à la personne en établissement de santé. Et ainsi de suite.

La RAC est possible dans plusieurs provinces canadiennes, renseignez-vous!

Pour aller plus loin

Partager