Navigation des articles

lisa-marie-noel

Recherche d’emploi : des mythes à déboulonner

Boulon et un écrou

Photo : Garsya/Shutterstock

Vous cherchez un nouvel emploi? Voici quatre mythes à déboulonner pour faciliter votre démarche.

1. Je n’ai pas d’expérience…

Est-il possible de trouver un poste intéressant en sortant de l’université? Oui, mais à condition de savoir se vendre et de prouver qu’on est capable d’accomplir les tâches reliées au poste. «Pour cela, il faut donner des exemples qui convaincront l’employeur», suggère Annie Bossé, conseillère en emploi au Carrefour jeunesse-emploi de D’Autray-Joliette à Lavaltrie. Ainsi, pour un poste en relation d’aide, le candidat peut faire valoir sa facilité à établir un lien de confiance avec les gens, s’il a développé cette compétence en faisant du bénévolat auprès des personnes âgées.

2. J’ai déjà un emploi…

Mieux vaut chercher un emploi quand on en a déjà un. «On a l’esprit plus tranquille et on peut prendre le temps de trouver un poste qui nous convient», soutient Mme Bossé. En effet, un chercheur d’emploi dont la situation financière est précaire pourrait être tenté d’accepter n’importe quelle offre, uniquement pour payer son loyer du mois suivant.

3. Je suis surqualifié…

Faut-il accepter un emploi pour lequel on est surqualifié? «Tout dépend du contexte», répond la conseillère en emploi. C’est une bonne stratégie si le poste est temporaire et qu’on a de bonnes chances de progresser dans l’entreprise. Sinon, le candidat peut rapidement perdre sa motivation et s’ennuyer. Il devra donc à nouveau se lancer dans la recherche d’un emploi, sans que cette dernière expérience de travail ne vienne ajouter de valeur à son CV.

4. J’ai fait un burnout…

Le chercheur d’emploi mentionne qu’il a été en arrêt de travail pour cause d’épuisement professionnel seulement si on lui pose la question en entrevue. «Dans ce cas, on répond en faisant ressortir les éléments positifs de ce temps d’arrêt», souligne Mme Bossé. Il est possible de faire valoir par exemple que cette pause a permis d’apprendre à gérer son temps plus efficacement et à mieux cibler les tâches où on peut mettre ses compétences à profit. Si le candidat a craqué sous le poids des responsabilités liées à la gestion de personnel, il explique que ce n’est plus dans ses objectifs de carrière d’occuper ce genre de poste.

Partager

SUR LE MÊME SUJET