Navigation des articles

genevieve-dube

Quitter son emploi sur une note positive

poignee

Votre nouvel emploi ne correspond pas à vos attentes. Comment le quitter sans vous mettre à dos l’employeur?

«Gardez en tête qu’au Québec, le marché du travail est petit. Il est fort probable que vous ayez à travailler de nouveau avec des collègues et des patrons de l’entreprise que vous quittez», affirme d’emblée Florent Francœur, conseiller en ressources humaines agréé (CRHA) et président-directeur général de l’Ordre des CRHA et CRIA du Québec.

Comme pour tous les emplois, il est donc essentiel de démissionner sur une note positive. M. Francœur vous explique comment y parvenir.

Exprimez votre déception

Peu importe la raison de votre départ, annoncez-le de façon respectueuse. Si votre travail ne correspond pas à la description de tâches initiale, donnez l’heure juste à votre patron. Il aura ainsi une chance de remédier à la situation. Malgré tout, votre emploi ne vous comble pas? Vous pourrez, en démissionnant, lui dire que les changements n’ont rien apporté de mieux.

«Lors de votre départ, rencontrez votre patron et expliquez-lui les motifs de votre démission. Par exemple, dites-lui que vous avez trouvé ailleurs un poste qui correspond davantage à vos ambitions ou mieux rémunéré», illustre M. Francœur.

N’écrivez surtout pas de lettre, puisque le ton pourrait être mal interprété. Évitez d’être mesquin ou arrogant envers votre patron et vos collègues avant de partir. Si vous laissez votre emploi parce que votre supérieur était trop contrôlant, gardez-le pour vous.

Et votre carrière?

«Si votre curriculum vitae contient un emploi de courte durée, un futur employeur n’en fera pas de cas. Mais si vous cumulez trois postes du genre de façon consécutive, il faut vous attendre à justifier ces départs hâtifs et répétitifs qui peuvent trahir de l’indécision», croit M. Francœur.

Soyez honnête en entrevue : le recruteur devant vous a peut-être, lui aussi, déjà vécu une période professionnelle ponctuée de courts emplois.

Quelques conseils à retenir

Florent Francœur, conseiller en ressources humaines agréé (CRHA) et président-directeur général de l’Ordre des CRHA et CRIA du Québec, vous fournit quelques conseils pour quitter un nouvel emploi avec classe :

  • Avant de démissionner, donnez une chance au coureur : exprimez votre insatisfaction une première fois. Votre patron aura peut-être une solution.
  • Restez en bons termes avec vos collègues et supérieurs en évitant les règlements de compte.
  • Annoncez votre départ en personne à votre patron et expliquez-lui vos raisons.
Partager