Navigation des articles

Programmes universitaires interdits aux femmes en Iran

Programmes universitaires interdits aux femmes en Iran

Remise de diplômes de l’Université de technologie d’Ispahan, en 2010.
Photo : Wikimedias

Éducation

Interdit aux dames

Dans un élan de zèle religieux pour empêcher le déclin des mariages et de la natalité, l’Iran vient d’interdire aux femmes l’accès à plus de 70 programmes d’études universitaires. Parmi les disciplines désormais unisexes se trouvent l’informatique, la physique nucléaire, le génie électrique, le génie industriel, la littérature anglaise et l’administration des affaires. Ironiquement, le pays des mollahs est celui où la proportion de femmes dans les universités est l’une des plus élevées au monde, soit plus de 60 %. Le ministre iranien de la science et de l’éducation supérieure, Kamran Daneshjoo, justifie sa décision par une volonté de ramener l’«équilibre» entre les sexes. Une autre manière de voir l’égalité entre hommes et femmes…

Source : The Telegraph

Recherche d’emploi

Souriez, vous êtes espionné!

Quel candidat à l’emploi ne rêve pas d’éplucher les CV de ses rivaux? C’est ce qu’a réussi à faire Eric K. Auld, un chômeur new-yorkais qui a ensuite partagé ses observations sur son blogue, l’été dernier. Pour dresser le portrait-robot de la concurrence, il a publié une fausse offre d’emploi sur le site Craiglist.org. Cette ruse lui a permis de mettre la main sur le CV de… 653 candidats! Dans une large proportion, les aspirants étaient tout à fait qualifiés pour le poste, celui d’assistant administratif. En fait, 76 % d’entre eux avaient déjà une véritable expérience. Auld a ainsi pu constater à quel point la concurrence est féroce dans la Big Apple, d’autant plus que le taux de chômage y dépassait 10 % en juillet.

Le chômeur-espion prodigue à présent les conseils suivants aux chercheurs d’emploi qui souhaitent se démarquer :

  1. trouver un contact dans l’entreprise visée;
  2. être recommandé par quelqu’un;
  3. effectuer une relance après l’envoi du CV;
  4. inutile de répondre à une annonce datant de plus d’une journée : Auld a reçu près de la moitié des candidatures dans les trois premières heures suivant la publication de son offre.

Source : Mode(s) d’emploi



Conflits de travail au Québec en 2011

58 conflits (16 % de moins qu’en 2010)
13 623 travailleurs touchés (60,7 % de moins qu’en 2010)
56 jours en moyenne (27 % de plus qu’en 2010)
411 220 jours-personnes perdus (68,9 % de plus qu’en 2010)







Source : Ministère du Travail. Les arrêts de travail au Québec. Bilan de l’année 2011, août 2012.


Harcèlement psychologique
Intimidants!

L’intimidation ne se limite pas qu’aux cours d’école. Les bureaux, les chantiers et les usines sont également le théâtre de gestes disgracieux, et ce, malgré les campagnes de sensibilisation et l’adoption de lois contre le harcèlement psychologique. Près d’une personne sur trois (29 %) affirme avoir été témoin de tels actes au cours de la dernière année, révèle un sondage de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

Plus encore, 42 % des travailleurs québécois se plaignent d’avoir été victimes d’intimidation au boulot au moins une fois au cours de leur carrière. Une proportion qui grimpe à 50 % chez les personnes dont le revenu annuel du ménage dépasse les 100 000 $.

Ce sont les collègues qui, le plus souvent, sont perçus comme des intimidateurs. C’est du moins ce que pensent 47 % des répondants. Trente-neuf pour cent ont désigné le supérieur immédiat et 9 % ont plutôt songé à un autre supérieur. C’est clair, l’enfer, c’est les autres!

Source : Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

Travail des enfants
Cousu de fil blanc

Les ateliers de misère qui emploient des enfants ont fait la manchette il y a quelques années, quand il a été prouvé qu’ils servaient de fournisseurs aux grandes marques vendues en Occident. Or voilà qu’un plugiciel appelé aVoid (www.avoidplugin.com) permet de détecter les vêtements possiblement associés au travail des enfants. Le gadget filtre les résultats de recherche sur les sites de magasinage en ligne, comme Amazon ou Google Shopping, afin d’empêcher l’affichage des produits de marques suspectes.

Parmi les grands noms ainsi bloqués, on trouve Gap, Speedo, Guess, Buffalo et… American Apparel – oui, cette compagnie qui se targue d’offrir des conditions de travail équitables. Selon EarthLink, l’organisme allemand derrière l’initiative, le fait qu’une marque soit ainsi montrée du doigt ne signifie pas qu’elle emploie systématiquement des enfants. C’est plutôt qu’elle ignore potentiellement que des enfants travaillent pour elle, faute de contrôler toutes les étapes de sa production, ou encore qu’elle n’a pas manifesté un engagement clair pour contrer le phénomène.

Selon l’Organisation internationale du travail, en 2008, environ 215 millions d’enfants âgés de 5 à 17 ans travaillaient dans des conditions dangereuses ou abusives, principalement en
Asie-Pacifique et en Afrique subsaharienne.

Source : Fast Company

Courriel
Vous avez un message! (ou 15)

Y a-t-il des collaborateurs dont vous n’avez jamais entendu le timbre de voix? Avez-vous l’impression de ne plus adresser la parole à quiconque au travail? Vous n’êtes pas seul. Et le grand coupable, c’est le courriel.

Pour rappeler l’importance des échanges de vive voix, certaines compagnies ont mis en place des journées sans messagerie électronique! C’est le cas, notamment, chez Canon France, où, tous les trois mois, les employés sont invités à fermer leur Outlook et autres Gmail pour plutôt se parler directement. Une tendance qui pourrait faire boule de neige, compte tenu des effets pervers de plus en plus documentés de ce mode de communication.

• Selon plus de 80 % des personnes interrogées pour une enquête sur le stress au travail effectuée pour un syndicat de cadres français, le courriel augmente le flot d’information à traiter, tout en exerçant une pression à la baisse sur le temps de réponse.

• Une recherche de l’Observatoire sur la responsabilité sociétale des entreprises, un organisme français, révèle que :
- 65 % des utilisateurs déclarent vérifier leur messagerie toutes les heures. En réalité, ils le font beaucoup plus souvent, parfois toutes les cinq minutes.
- 56 % consacrent deux heures ou plus chaque jour pour gérer leurs courriels.
- 38 % reçoivent au-delà de 100 messages par jour.

• Seuls 2 % des travailleurs débranchent leurs appareils électroniques durant les vacances, indique un sondage réalisé par un professeur de leadership de la Harvard Business School auprès de 1 600 salariés américains.

• Lorsqu’ils sont équipés pour travailler à distance, certains employés cumuleraient jusqu’à 20 heures de travail supplémentaire non rémunéré, d’après une étude publiée par iPass, une compagnie spécialisée dans les accès Wi-Fi d’entreprise, qui a examiné le comportement de 1 200 salariés dans le monde. Victimes du syndrome de Stockholm?

Sources : Rue89, Reseaux-Telecoms.net, Cyberpresse

Emploi
Gros travaux

Quelles devraient être les priorités d’Agnès Maltais, nouvelle ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale? Nous avons posé la question à l’économiste Pierre Fortin.

  • Reconnaître les diplômes des travailleurs issus de l’immigration ou favoriser leur formation. «Il faut que le Québec mette les bouchées doubles pour mieux intégrer ses immigrants économiquement.» Selon Statistique Canada, en 2010, le taux de chômage des natifs québécois était de 7,2 %, contre 12,5 % pour l’ensemble des immigrants et 19,4 % pour les immigrants très récents.
  • Soutenir le raccrochage scolaire et la formation des personnes assistées sociales. En janvier 2011, le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale dénombrait près de 25 000 jeunes de moins de 25 ans prestataires de l’aide sociale. Or, seulement quelque 7 700 jeunes de la même tranche d’âge, admissibles à l’aide sociale, participaient à un programme de réinsertion. «Le Ministère doit renforcer le combat pour combler le défaut de scolarisation des prestataires grâce à des programmes adaptés», affirme Pierre Fortin. Selon Statistique Canada, le Québec se plaçait, en 2010, au dernier rang canadien pour le taux de diplomation des 20-24 ans, à 85,4 %.


commentez@jobboom.com

Galerie d'images

Tableau_arretTableau_conflitTableau_facteurFemmes_diplome