Navigation des articles

julie-leduc

Payés ou pas, les jours de maladie?

J’occupe un emploi de secrétaire depuis six mois. Récemment, j’ai dû m’absenter deux jours en raison d’une sinusite. J’ai justifié mon absence avec un billet du médecin. On ne m’a toutefois pas rémunérée pour ces deux journées de repos. Il me semble que je devrais pourtant avoir droit à quelques jours de maladie par année?

Si vous êtes syndiquée, il faudrait consulter votre convention collective pour vérifier ce qu’elle prévoit en matière de congés de maladie payés. Si vous êtes une salariée non syndiquée, ce sont les règles de la Loi sur les normes du travail qui s’appliquent.

Selon cette loi, l’employeur doit accorder des congés de maladie à son personnel, mais il n’a aucune obligation de les rémunérer. Un salarié qui justifie trois mois de service continu peut s’absenter du travail, sans salaire, pendant une période maximale de 26 semaines (six mois) par année pour cause de maladie. Tout cela sans voir son poste menacé ou ses responsabilités diminuées. En effet, la Loi sur les normes du travail prévoit qu’à la fin de l’absence pour cause de maladie, l’employeur doit réintégrer le salarié dans son poste habituel.

Cela dit, plusieurs entreprises non syndiquées offrent malgré tout un certain nombre de congés de maladie payés. Si vous avez un contrat de travail, relisez-le pour vérifier ce qu’il prévoit au sujet des journées de maladie. Par contre, s’il n’y a pas eu d’entente au sujet des congés de maladie au moment de l’embauche, l’employeur n’a pas l’obligation de payer ces journées-là. Il doit toutefois les permettre.

Un coup de pouce financier

Votre médecin statue que vous ne pouvez plus travailler pour cause de maladie pendant une, deux, trois semaines, un mois ou davantage? Vous pourriez faire une demande de prestations de maladie en vertu du Régime de l’assurance-emploi. Pour être admissible vous devez avoir accumulé un minimum de 600 heures de travail au cours des 52 dernières semaines et fournir un certificat médical attestant votre incapacité à travailler pour une durée déterminée. Vous pourriez ainsi obtenir des prestations équivalant à 55 % de votre salaire durant la période prescrite par le médecin, jusqu’à un total de 15 semaines. Comme le salaire annuel assurable maximum est de 40 000 $, vous toucherez au plus 423 $ par semaine.

Partager

SUR LE MÊME SUJET