Navigation des articles

equipe-jobboom

Où seront les emplois en 2015?

Silhouettes de trois employés

Photo : Pressmaster / Shutterstock

Les employeurs québécois s’attendent à des gains d’effectifs plutôt modestes pour les mois à venir.

La firme Manpower a dévoilé son rapport sur les intentions d’embauche des employeurs canadiens pour le premier trimestre de 2015.

Au Québec, 11 % des employeurs s’attendent à augmenter leurs effectifs, tandis que la même proportion prévoit les réduire. En faisant abstraction des variations saisonnières, la prévision nette d’embauche se situe à +6 %, soit une augmentation de quatre points de pourcentage par rapport au même trimestre en 2014.

Les intentions d’embauche se sont améliorées dans sept des dix secteurs étudiés par rapport au trimestre précédent, avec des augmentations particulièrement significatives dans les secteurs de la construction et de la finance. Les prévisions sont toutefois négatives dans le secteur de l’éducation.

Au niveau régional, c’est à Montréal que les prévisions d’embauche sont les plus reluisantes. Les employeurs de la Montérégie et de Laval s’attendent toutefois à des réductions d’effectifs.

Secteurs où les intentions d’embauche sont les meilleurs au Québec

Secteurs où les intentions d’embauche sont les plus faibles au Québec

  • Manufacturier – biens non-durables : 0 %
  • Transport et infrastructures publiques : +4 %
  • Éducation : +5 %

Aperçu régional

  • Montréal : +13 %
  • Estrie : +7 %
  • Québec : +6 %
  • Laval : -4 %
  • Montérégie : -5 %

Les pourcentages exprimés représentent la différence entre les employeurs prévoyant des augmentations d’effectifs et ceux prévoyant des réductions, ajustée en fonction des variations saisonnières.

Partager