Navigation des articles

marie-claude-veillette

Métier : conceptrice de jeux vidéo

Bio Jade Adam Granger, conceptrice de jeux vidéo chez Ubisoft

Bio Jade Adam Granger, conceptrice de jeux vidéo chez Ubisoft

Bio Jade Adam Granger participe à la création d’univers qui, aussitôt lancés, sont adoptés et peuplés par des milliers d’individus de partout à travers le monde. Son travail? Conceptrice de jeux vidéo chez Ubisoft, le plus gros studio de développement de jeux vidéo au monde, situé à Montréal.

Bio Jade Adam Granger a été embauchée chez Ubisoft il y a 5 ans, à la suite d’un stage au sein de l’entreprise. Elle a depuis participé à la conception de trois jeux pour la firme montréalaise. Le dernier en lice : la nouvelle franchise For Honor.

«Il y a plusieurs chemins possibles pour faire le métier que je fais, mais je dois dire que mon parcours est plutôt atypique», admet Bio Jade Adam Granger. Et pour cause; après avoir fait des études collégiales et universitaires en administration, la jeune femme a fait un virage à 180 degrés pour vivre pleinement sa passion du jeu vidéo.

«J’étudiais à HEC Montréal, et j’ai eu une révélation. Je regardais autour de moi et je me disais : “Ce n’est pas toi. Tu n’as pas besoin de te conformer.” J’ai alors décidé de m’inscrire au baccalauréat en design graphique à l’UQAM. » Elle a par la suite obtenu un DESS en design de jeux à l’Université de Montréal, avant de s’inscrire à un concours de création de prototypes organisé par Ubisoft pour encourager la relève.

Le rôle de concepteur de jeux

«Mon rôle est de définir les règles du jeu. Qu’est-ce que les personnages vont faire? À quelle vitesse vont-ils se déplacer? Quels seront leurs pouvoirs?», résume Bio Jade Adam Granger.

Lorsqu’elle a une idée, elle en parle avec les programmeurs. Si c’est envisageable, elle l’amène ensuite au directeur créatif à l’origine des grandes orientations.

Ce métier exige une bonne capacité à travailler en collaboration avec différentes personnes impliquées dans la création d’un jeu. «La communication est le nerf de la guerre. En ce moment, notre équipe compte environ 200 personnes. Sur d’autres jeux, j’ai travaillé avec des collègues de partout dans le monde. »

Les qualités requises

Il faut d’abord et avant tout être passionné de jeux vidéo et avoir l’esprit ouvert pour travailler dans le domaine. «Mais il faut aussi être créatif et savoir trouver sa force. Vers quoi veut-on s’orienter? Est-ce qu’on veut travailler comme artiste, programmeur, designer ou encore administrateur?», précise Bio Jade Adam Granger.

Heureusement, les jeunes d’aujourd’hui ont accès à beaucoup plus d’information qu’à l’époque ou Bio Jade Adam Granger a amorcé ses études dans ce domaine. «Il y a 10 ans, les orienteurs étaient peu outillés pour nous aider. De nos jours, il existe d’excellentes formations et l’industrie offre des emplois de qualité. »

marie-claude-veillette
Marie-Claude Veillette

Journaliste généraliste depuis 20 ans, Marie-Claude Veillette a travaillé tour à tour à la radio et à la télévision avant de se joindre à l’équipe de Mediagrif (propriétaire de Jobboom) comme spécialiste de contenu et coordonnatrice marketing en janvier 2012. Elle écrit également sur La vie moins chère, le blogue du site d'annonces classées LesPAC.com.

Voir ses derniers articles »

Partager