Navigation des articles

anick-perreault-labelle

Médecins sans frontières

Le Québec a beau manquer cruellement d’infirmières et de médecins, il ne laisse pas n’importe qui soigner ses malades. Survol des étapes qu’un immigrant doit franchir pour accéder à ces deux métiers.

Vous êtes une infirmière algérienne ou un médecin suisse et vous voulez travailler au Québec? Vous devrez faire reconnaître vos compétences par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) ou le Collège des médecins du Québec (CMQ). Voici les grandes lignes des procédures à suivre.

Devenir infirmier

Afin d’établir si vous avez besoin d’une formation additionnelle, faites d’abord une demande d’équivalence de vos études auprès de l’OIIQ.

Prochaine étape : devenir candidat à l’exercice de la profession d’infirmière (CEPI), via le programme d’intégration professionnelle. Composé de cours théoriques et d’un stage en milieu hospitalier, il dure une quarantaine de jours. Vous serez CEPI jusqu’au moment où vous réussissez l’examen professionnel de l’OIIQ et obtiendrez votre permis.

Comptez un minimum de quatre à huit mois pour traverser tout le processus d’admission.

Devenir médecin

Pour être médecin généraliste ou spécialiste au Québec, vous devez détenir un diplôme d’une école de médecine reconnue par l’Organisation mondiale de la santé et un permis d’exercer de votre pays d’origine. Vous devez aussi faire une demande d’équivalence de vos études, puis passer un examen pratique et un théorique.

Autre condition : effectuer une formation postdoctorale. Vous en avez déjà une, en cardiologie par exemple? Celle-ci doit avoir duré au moins trois ans, c’est-à-dire la moitié du temps de son équivalent québécois. Si c’est le cas, une faculté de médecine évaluera vos connaissances lors d’un stage d’un an. Dernière étape pour obtenir votre permis d’exercice : réussir un examen théorique final.

Tout le processus prend de sept à huit ans. Vous pouvez cependant gagner quelques années si la faculté de médecine juge, à la suite de votre stage, que vous avez besoin de peu de formation supplémentaire.

Vous avez un postdoctorat, de l’expérience et Recrutement Santé Québec estime qu’il y a une forte demande pour votre spécialité? Postulez auprès de cet organisme pour obtenir un permis restrictif. Vous devrez subir un examen et effectuer un stage d’évaluation de trois mois. Valide un an, mais renouvelable, ce permis permet de pratiquer dans un seul établissement.

À retenir

– Le Collège des médecins du Québec et l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec exigent tous deux une bonne maîtrise du français.

– La procédure de l’OIIQ coûte environ 800 $ et celle du CMQ, environ 1200 $.

– Au plus tard à l’été 2008, le permis restrictif de médecine sera convertible en un permis d’exercice après cinq ans de pratique, sans que l’examen théorique final soit demandé.

Partager

SUR LE MÊME SUJET