Navigation des articles

monique-soucy

Maîtriser l’art de décrocher (et pas juste en vacances!)

Travailleur sur son ordinateur à la plage

Photo : Ollyy / Shutterstock

Arrivez-vous à oublier le travail pour vous adonner à autre chose? La capacité de décrocher est un talent ou mieux, un art. Le maîtrisez-vous?

Vous n’en pouvez plus d’attendre les vacances? Il y a pourtant bien d’autres occasions de lâcher prise tout au long de l’année : les pauses, l’heure du lunch, les soirées, la nuit, et bien sûr, les fins de semaine.

Plusieurs personnes éprouvent des difficultés à prendre une distance par rapport au boulot. Elles y repensent constamment, en parlent et en reparlent au grand dam de leur conjoint ou de leurs amis proches. Le travail semble toujours présent dans leur tête. Certains n’arrivent même pas à décrocher après avoir discuté au cellulaire ou après avoir écrit un message texte à un collègue ou à leur patron.

J’ai déjà entendu des clients se justifier en disant «mon travail me passionne tellement» ou «je suis tellement responsable». Mais ce sont là des excuses trop faciles.

Testez votre capacité à décrocher

Répondez à chacune de ces questions par «oui» ou «non».
Questionnaire «Arrivez-vous à décrocher du travail?»

Si vous avez répondu «oui» à une ou plusieurs de ces questions, c’est ce que vous éprouvez des difficultés à mettre le travail de côté.

5 astuces pour pratiquer l’art de décrocher

Le premier pas pour apprendre à décrocher est de réaliser qu’on peine à le faire. Voici donc quelques stratégies qui vous aideront à développer cette capacité.

  • Vous repensez au travail? Arrêtez immédiatement, changez de lieu et faites autre chose pour vous occuper. Utilisez votre déplacement entre le bureau et la maison comme trait d’union entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle.
  • En auto, écoutez de la musique ou les informations du jour. Dans le métro, le bus ou le train de banlieue, lisez un bon livre, faites des mots croisés ou un Sudoku.
  • Un problème vous hante? Fixez-lui un rendez-vous pour y réfléchir à 100 %, pendant 30 minutes ou une heure. Écrivez-le sur un bout de papier, rangez celui-ci et notez bien la date et l’heure de votre engagement. D’ici là, défense stricte d’y penser. Ça marche si vous êtes conséquent avec votre engagement.
  • Avant d’entrer au travail, engagez-vous à prendre un café afin de réfléchir sérieusement à une situation, ou encore, proposez à un collègue un rendez-vous à l’heure du lunch afin d’en parler ensemble.
  • Vous devez demeurer en lien avec votre travail pendant vos vacances? Voyez à minimiser le temps consacré à vos tâches : soyez efficace et coupez radicalement le contact lorsqu’elles sont terminées, puis activez-vous rapidement à autre chose.

Chaque chose à sa place

Pour décrocher réellement, il faut avant tout devenir plus zen, et savoir laisser le travail au travail. Lorsque vous le quittez, reprenez vos autres rôles : le conjoint ou la conjointe, le parent, la compagne ou le compagnon, l’ami(e). Ces autres facettes de votre personnalité méritent aussi d’être vécues pleinement. Vous connaissez le dicton : «une place pour chaque chose et chaque chose à sa place». Visez l’équilibre.

Cet été, pratiquez l’art de décrocher et profitez au maximum des moments de relâche!

monique-soucy
Monique Soucy

Monique Soucy cumule plus de 25 ans d’expérience en tant que coach en gestion de carrière. Elle a aidé des milliers de personnes à réussir leur réorientation, à préciser leur profil professionnel, à personnaliser leur CV et à obtenir l’emploi convoité. Elle a écrit le livre J’ai mal à mon travail, publié aux Éditions de l’Homme et distribué partout dans la francophonie.

Voir ses derniers articles »

Partager

Galerie d'images

decrocher_travail_infographietravaiLplage