Navigation des articles

equipe-jobboom

Les salaires augmentent plus au privé qu’au public

Billets de banque et monnaies

Les salaires moyens des employés des services publics québécois ont crû moins vite que ceux des autres travailleurs depuis 1997.

C’est ce qui ressort d’un rapport intitulé «Évolution de la rémunération horaire au Québec», réalisé par l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC).

Entre 1997 et 2012, les salaires horaires moyens des employés des services publics québécois ont augmenté de 4,8 %, passant de 25,49 $ à 26,71 $. Au cours de la même période, ceux des autres travailleurs ont crû de 12,1 %, passant de 19,39 $ à 21,74 $, soit un rythme de croissance 2,5 fois plus élevé que chez les employés du secteur public.

Par ailleurs, lorsqu’on ajuste ces chiffres pour compenser les différences dans les caractéristiques des deux groupes, comme l’ancienneté, le niveau de scolarité, le type de profession et le taux de syndicalisation, le salaire horaire moyen des employés des services publics québécois devient inférieur de 7,3 % à ceux des autres travailleurs rémunérés pour l’année 2012, soulignent les chercheurs.

La croissance du salaire moyen des autres travailleurs s’explique en partie par l’augmentation plus rapide du niveau d’éducation moyen, ainsi que l’évolution favorable de l’expérience et de l’ancienneté par rapport aux travailleurs du secteur public.

D’autres constats

Par ailleurs, les chercheurs soulignent également que les salaires horaires moyens des travailleurs québécois sont inférieurs à ceux des autres provinces canadiennes. L’écart est particulièrement marqué chez les hommes : de 1981 à 2012, leur salaire horaire moyen a crû de 7,1 % au Québec, alors qu’il a augmenté de 15,4 % dans le reste du Canada.

Partager