Navigation des articles

equipe-jobboom

Les robots, employés du futur?

Robot au travail

Les boulots que nous occupons aujourd’hui emploieront-ils des robots dans un futur rapproché? Les prévisions de divers experts laissent entrevoir le meilleur comme le pire.

Le Pew Research Center, un think tank américain, a invité quelque 12 000 experts à se prononcer sur l’impact des technologies sur le marché du travail et la vie de tous les jours au cours de la prochaine décennie. Près de 1 900 ont accepté de se prêter au jeu.

Si les répondants s’entendent sur les évolutions probables de la technologie– nous en voyons déjà les résultats aujourd’hui avec le développement de la voiture sans conducteur, par exemple –, et le fait qu’elles seront intégrées par pratiquement tous les aspects de nos vies, les divergences sont marquées quant à leur impact sur l’économie et le marché de l’emploi.

Un peu moins de la moitié (48 %) des experts interrogés croient que les robots et autres automates élimineront un nombre significatif d’emplois, tant cols bleus que cols blancs. Une situation qui pourrait mener à une augmentation des inégalités de revenus et la création d’une classe de travailleurs «inemployables».

Les métiers impliquant des tâches récurrentes, comme journaliste, technicien en rayon X et greffier, seraient les plus menacés, tandis que les professions nécessitant créativité, empathie et jugement critique seraient préservées.

De l’autre côté du spectre, 52 % des experts interrogés croient la technologie créera autant, sinon plus d’emplois qu’elle n’en supprimera, arguant que l’ingéniosité humaine saura inventer de nouvelles fonctions et industries pour remplacer celles qui seront éliminées, comme elle l’a toujours fait depuis la révolution industrielle.

La technologie pourrait, en outre, libérer les travailleurs des tâches routinières et redéfinir leur rapport avec le travail de façon plus positive, leur permettant de mettre à profit leur créativité et de consacrer plus de temps à leurs loisirs et à leurs proches.

Par contre, les experts s’inquiètent aussi que les institutions – scolaires, politiques et économiques – soient mal préparées à affronter ces changements.

Aussi à lire

Le Magazine Jobboom avait consacré un grand dossier aux robots au travail dans son édition de février 2013.

Partager