Navigation des articles

equipe-jobboom

Les gauchers désavantagés sur le marché du travail?

Un gaucher qui écrit dans un cahier

Photo : Kochneva Tetyana / Shutterstock

Les gauchers rencontrent bon nombre de petites frustrations, que ce soit les traces de crayons sur la paume de leur main quand ils écrivent ou le simple fait de trouver des ciseaux adaptés. Il semblerait toutefois que les obstacles qu’ils rencontrent dépassent les banalités du quotidien.

Une récente étude de l’Université Havard avance que les gauchers – qui représentent environ 12 % de la population – seraient désavantagés sur le marché du travail par rapport aux droitiers.

Pour en arriver à cette conclusion, l’économiste Joshua Goodman (l’étude ne précise pas s’il est lui-même droitier ou gaucher) a analysé et comparé une multitude de données concernant des citoyens américains et britanniques de différents groupes d’âge.

Il a ainsi dégagé des constats pour le moins étonnants : les gauchers gagneraient en moyenne 10 à 12 % moins d’argent que les droitiers, et obtiendraient de moins bons résultats dans des tests mesurant les aptitudes cognitives.

Comme si ce n’était pas assez, les gauchers seraient également plus susceptibles de développer des problèmes émotionnels, des troubles de comportements et des difficultés d’apprentissage.

Ils auraient ainsi tendance à étudier moins longtemps et à occuper des emplois exigeant moins de capacités intellectuelles que les droitiers.

Ça vous semble discriminatoire? Ne vous inquiétez pas : ça n’a jamais empêché les gauchers de connaître du succès. Voici d’ailleurs une courte liste de gauchers qui n’ont pas semblé trop incommodés par leur différence :

  • Barack Obama
  • Albert Einstein
  • Céline Dion
  • Bill Gates
  • Léonard de Vinci
  • Charlie Chaplin

Partager