Navigation des articles

melissa-guillemette

Le travail saisonnier en déclin

Le travail saisonnier est en déclin au Canada comme dans la plupart des pays occidentaux. Au Québec, il y avait 250 000 emplois saisonniers en 1976, contre 207 600 en 2009, selon la Direction de l’analyse et de l’information sur le marché du travail d’Emploi-Québec.

Pour tout le Canada, le phénomène a chuté de 43 % entre 1976 et 2003. Le déclin de l’emploi dans les industries primaires fortement saisonnières, comme l’agriculture et les pêches, explique en partie la tendance, de même que certains progrès technologiques.

Par exemple, de nouveaux types de béton permettent aujourd’hui à des travailleurs de la construction de travailler par temps froid.

Dans ce dossier

• La double vie des travailleurs saisonniers
• Mobilité d’emploi : les Québécois bien enracinés
• S’occuper durant la saison morte

commentez@jobboom.com

Partager