Navigation des articles

equipe-jobboom

Le travail, c’est la santé?

trop

Les patrons pourraient en faire plus pour favoriser la santé des travailleurs.

Heures supplémentaires, intensification du travail, manque de temps personnel: deux Canadiens sur cinq affirment que leur patron n’encourage pas un mode de vie sain, selon le sondage mené au Canada et à l’échelle internationale par l’agence de placement Randstad.

Pourtant, presque tous les répondants au pays (96 %) affirment qu’un bon équilibre entre la vie personnelle et le travail est nécessaire pour atteindre un mode de vie sain.

Plus de 11 % des Canadiens affirment manquer d’énergie pour se rendre au travail. C’est quand même beaucoup mieux qu’au Japon, où 35 % des répondants se disent surmenés.

De plus, un peu plus de la moitié des répondants canadiens affirment ne pas avoir accès au soutien psychologique d’un mentor ou d’un coach au travail.

Les patrons ont tout intérêt à se soucier de la santé des employés, selon Randstad.

«Les employeurs qui soutiennent l’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle ainsi qu’un mode de vie axé sur la santé ont de meilleures chances d’attirer des travailleurs productifs et de les garder, a déclaré le vice-président au Québec de Randstad, Patrick Poulin, par voie de communiqué. Les employés seront plus engagés, au quotidien, et motivés à produire des résultats qui vont propulser l’entreprise.»

À lire également:

 

Partager