Navigation des articles

simon-granger

Le premier emploi en quatre dictons

Champs cloturé

Des milliers de jeunes fraîchement diplômés font ces jours-ci leur entrée sur le marché du travail. Question que la transition se fasse sans heurt, voici quatre dictons qui, je l’espère, sauront vous aiguiller au cours de cette période.

1. Avant d’être capitaine, il faut être matelot

Traduction : soyez réaliste. Vous n’obtiendrez probablement pas un poste à responsabilité dès votre premier emploi et ne deviendrez pas directeur en un an. Modérez vos attentes et rappelez-vous qu’il faut commencer en bas de l’échelle pour arriver au sommet. Ne tombez pas dans le piège de changer d’emploi tous les six mois parce que votre boulot ne correspond pas à vos aspirations; cette approche pourrait finir par vous nuire plus que vous aider.

2. Expérience est mère de science

Traduction : soyez ouverts aux apprentissages. On croit parfois que l’on a tout appris à partir du moment où l’on a son diplôme en main. Or, la réalité du terrain est souvent bien différente de la théorie des manuels. Vous aurez encore beaucoup à apprendre; non seulement sur les particularités de l’entreprise qui vous embauchera, mais aussi sur votre profession en général. Posez des questions, apprenez de vos erreurs et observez les collègues expérimentés. Encore mieux : demandez à l’un deux d’agir comme votre mentor. L’expérience a une valeur qui ne s’acquiert qu’avec le temps!

3. L’herbe est toujours plus verte chez le voisin

Traduction : évitez de vous comparer. À l’ère des médias sociaux, vous saurez rapidement qui, parmi vos anciens collègues de classe, s’est trouvé un emploi. Et vous serez sûrement exposé à une tonne de messages dans lesquels ils vanteront à quel point leur nouveau boulot est formidable. Mais ne tombez pas dans le panneau et évitez de vous comparer! Même si vous n’êtes pas entièrement satisfait de votre premier emploi, ça ne veut pas dire que celui de votre ex-collègue vous conviendrait davantage. Qui plus est, l’image qu’il projette sur Facebook n’est pas forcément représentative de la réalité. Il y a fort à parier qu’il vit lui aussi des frustrations… mais qu’il les garde pour lui!

4. Tous les chemins mènent à Rome

Traduction : soyez sélectif… mais pas trop. Le premier emploi est important, car il dicte la voie de votre cheminement professionnel. C’est en grande partie sur cet emploi que de futurs recruteurs se baseront pour juger votre candidature. Il faut donc le choisir avec soin, et ne pas accepter n’importe quelle offre. Toutefois, n’attendez pas indéfiniment que l’emploi idéal se présente. Tout travail est une occasion d’apprentissage. Si vous avez un objectif clair, vous saurez vous servir de votre première expérience pour vous en rapprocher, quelle qu’elle soit.

Pour commenter, suivez-moi sur Twitter.

Retour à la page d’accueil du blogue Le futur simple

simon-granger
Simon Granger

Simon Granger s'intéresse aux enjeux touchant la formation, l'orientation professionnelle et l'accession au marché du travail. Il aime le café filtre, le point-virgule et les mots croisés.

Voir ses derniers articles »

Partager

SUR LE MÊME SUJET