Navigation des articles

equipe-jobboom

Le juricomptable débusque les fraudeurs

detective

Vous aimeriez débusquer les fraudeurs et résoudre des crimes économiques? Le métier de juricomptable est peut-être pour vous.

Les juricomptables exercent dans des cabinets spécialisés en juricomptabilité ou au sein de cabinets comptables. Ils procèdent à des vérifications des systèmes comptables pour débusquer toute anomalie ou tout indice laissant soupçonner une fraude.

Les juricomptables permettent de repérer les Vincent Lacroix de ce monde.

Ils vont, par exemple, examiner en détail les états financiers des dernières années, et interroger des suspects s’ils ont des doutes. En cas de poursuite, les juricomptables peuvent également être appelés à témoigner devant les tribunaux.

Ce travail permet de repérer les fraudeurs de tout acabit, du contrôleur financier qui a détourné des fonds dans son entreprise jusqu’aux Vincent Lacroix et Earl Jones de ce monde, qui dépouillent des dizaines d’investisseurs de leurs économies.

Régler les litiges

Sur une base quotidienne, le juricomptable s’affaire aussi à résoudre des litiges financiers et commerciaux. Il pourra, par exemple, quantifier les dommages subis et les coûts supportés par un plaignant lors d’un bris de contrat, et déterminer la valeur d’une entreprise dans le cas où des actionnaires décideraient de vendre leurs actions.

Enfin, les juricomptables ont également comme mandat d’offrir une assistance aux entreprises victimes de sinistres. Leur intervention permet de mieux préserver les intérêts de ceux qui ont subi un dommage ou une perte en cas de litige avec un assureur.

Mieux vaut prévenir que guérir

Grâce à leurs connaissances très poussées en matière de fraudes, une bonne partie du travail des juricomptables consiste à prévenir ce type de risques dans les entreprises. Leurs analyses serviront à déceler les possibles détournements de fonds ou actes frauduleux.

Par exemple, ils peuvent suggérer de mettre en place un processus d’appel d’offres systématique afin d’éviter les tentatives de corruption de la part de fournisseurs.

Comment devenir juricomptable?

Les juricomptables ne disposent pas d’un titre protégé. Certains portent le titre de CPA, CA, CA•EJC (pour comptable professionnel agréé expert en juricomptabilité). D’autres ont le titre de Certified Fraud Examiner (CFE) ou d’Expert en Évaluation d’Entreprises (EEE). Qu’on soit CPA, CA, ou CPA, CGA ou bien CPA, CMA, on peut avoir le titre de CFE ou de EEE et être, par conséquent, juricomptable.

Les aptitudes du juricomptable

Fin psychologue : Le juricomptable doit posséder de bonnes connaissances en psychologie, car il lui faut comprendre la façon de penser des fraudeurs afin de les repérer.

Habile avec les technologies : La preuve d’une fraude se cache souvent dans les données informatiques d’une entreprise. Le juricomptable doit donc maîtriser les différents systèmes et logiciels afin d’être en mesure d’analyser ces informations.

Flexible et mobile : Le juricomptable doit parfois se déplacer à 24 heures d’avis vers l’Allemagne ou les îles Caïmans pour suivre la piste d’un fraudeur. Pas de routine pour ce professionnel!

Fort en chiffres : Les employeurs de juricomptables n’embauchent que des as de l’audit. Il peut être pertinent de travailler en vérification pendant deux ou trois années avant de se tourner vers la juricomptabilité.

Dans ce dossier sur la comptabilité

L’union des ordres professionnels en comptabilité
Les 4 aptitudes recherchées par le recruteur chez un comptable
Un titre comptable, un atout pour l’entrepreneur
Rémunération des comptables au Québec

commentez@jobboom.com

Partager