Navigation des articles

equipe-jobboom

Le diplôme d’études secondaires est payant

Photo : Denis Beaumont / Shutterstock.com

Photo : Denis Beaumont / Shutterstock.com

Un diplôme d’études secondaires est assurément mieux que rien; il pourrait même vous permettre d’accumuler des centaines de milliers de dollars supplémentaires au cours de votre carrière. C’est du moins ce qui a été observé chez une cohorte de travailleurs suivis pendant 20 ans par Statistique Canada.

L’organisme gouvernemental a étudié les revenus accumulés par 263 674 hommes et femmes entre 1991 et 2010. Les sujets étaient dans leur mi-vingtaine au début de la période étudiée.

Vingt ans plus tard, les hommes possédant un diplôme d’études secondaires avaient cumulé des gains de 776 000 $, contre 570 000 $ pour ceux qui n’en avaient pas, soit un écart de 206 000 $.

Quant à elles, les femmes ayant obtenu ce diplôme avaient amassé 424 000 $, tandis que le revenu total des non diplômées s’élevait à 263 000 $, soit 161 000 $ de moins. Les montants sont exprimés en dollars constants de 2010 pour tenir compte de l’inflation.

Le fait d’avoir un diplôme d’études secondaires n’engendre pas que des avantages financiers. En effet, «[les personnes] ayant un diplôme terminal d’études secondaires ont passé environ deux ans de plus sur le marché du travail, ont participé à un régime de retraite d’employeur deux ou trois ans de plus et ont occupé des postes syndiqués pendant environ un an de plus au cours de la période de 20 ans», souligne Statistique Canada.

Enfin, les pertes d’emplois se sont révélées moins fréquentes pour les hommes qui avaient en poche le fameux papier. Sur les deux décennies étudiées, ces derniers ont connu une mise à pied de moins que ceux qui n’avaient pas de diplôme. Aucune différence n’a toutefois été notée pour les femmes à ce chapitre.

Partager